• Le comité jlm2017 Corse du Sud fait son marché

     

    Après plusieurs réunions de mise au point, la campagne pour la candidature de Jean-Luc Mélenchon à la prochaine présidentielle est désormais lancée. Plusieurs militantes et militants du comité jlm2017 Corse ont entrepris, ce samedi 29 octobre, leur premier pas de danse. Le soleil était au rendez-vous. Ils ont distribué des centaines de tracts sur le marché de la place Foch, à Ajaccio. Des discussions ont été engagées avec les passants, toujours courtoises, sans animosité. On a pu constater beaucoup d'interrogations, d'indignations et de pertes de repaires. Il est vrai que cinq années de hollandisme n'ont pas aidé à ouvrir de nouvelles perspectives, bien au contraire. La majorité des gens rencontrés, surtout ceux se déclarant de gauche, en ont tout simplement marre d'un pouvoir dit socialiste qui a tourné le dos à ses engagements pour verser lamentablement dans une collaboration, plutôt dans une soumission aux grands intérêts financiers et aux multinationales. Certains voulant se réfugier dans l'abstention, d'autres, très minoritaires, montrant quelques attirances pour la châtelaine de Saint Cloud et sa politique de haine. Enfin, les membres du comité de soutien ont aussi rencontré pas mal de gens qui disent porter leur préférence sur la candidature de Jean-Luc Mélenchon. C'est un motif de satisfaction.

    De la parole aux actes

     

    D'autres initiatives de ce type seront développées un peu partout en Corse.

     

    De la parole aux actes

     

     

    De la parole aux actes

    Google Bookmarks

    1 commentaire
  •  

    Vous avez dit Insoumis !

     

    Nous proposons une vidéo sur la convention nationale de la France insoumise qui s'est tenue à Saint André lez Lille les 15 et 16 octobre 2016. On peut y voir et entendre  plusieurs délégués en provenance des différentes régions de France.

     

    Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Sortir du piège dans lequel ils veulent nous enfermer 

    Dans notre beau pays de France, il est bien connu que les media jouent les cartes de l’objectivité et de l’impartialité, dans leur grande majorité. Pour s’en convaincre, il suffit de lire la presse écrite, écouter les radios et regarder les écrans de télévision. Prenons un simple exemple. Celui de la préparation des élections présidentielle et législatives. Qu’y entend-on ? Qu’y voit-on ? Toujours les mêmes qui viennent nous racontent les mêmes salades. On assiste à un défilé incessant et fatiguant de gens qui n’ambitionnent qu’à une seule chose, prendre la place et prouver qu’il n’y a pas d’autre alternative aux politiques d’austérité et de régression sociale menées depuis plus de trois décennies. Actuellement, il n'y en a que pour les primaires de la droite et du Parti socialiste. De brillants chroniqueurs et analystes politiques, souvent autoproclamés, viennent en appui et en rajoutent une louche pour nous expliquer que le débat ne peut se situer que dans le cadre exclusif de l’alternance. Comme aux Usa. Un coup à droite, un coup à gauche, enfin à une pseudo gauche, une gauche acquise à l’ultralibéralisme, celle qui a trahi ses engagements et ses électeurs. Il n’y a pas d’espace possible pour les autres, sauf pour le Front de la haine, en embuscade, ultime recours pour le capital au cas où. La vraie gauche est superbement ignorée, oubliée, dénigrée ou caricaturée. Pour nos brillants experts en politique les dés seraient jetés. La droite va largement l’emporter ! La victoire revenant soit à celui qui est droit dans ses bottes – un nouveau en politique - et l’excité du cap Nègre, celui-là même qui a sévi - et de quelle manière – pendant 5 ans à la tête de l’Etat. Homme blanc comme neige, comme il se doit. Donc, on veut convaincre les électeurs que c’est le seul choix possible. Les convaincus iront voter dans cet esprit, les autres seront appelés à rester chez eux. Eh bien non. Ce n’est pas la seule perspective. Le piège ne doit pas se refermer. Une autre alternative existe. Une alternative qui consiste à donner un grand coup de pied dans la fourmilière de la caste des politicards, de ces fayots au service du capital, y compris de ce qui se parent de l’habit de gauche, comme un certain Emmanuel Macron. Cette alternative se fera sur la base d’un programme novateur. La France insoumise et Jean-Luc Mélenchon peuvent y contribuer. Désormais il est plus que jamais indispensable de compter sur la lucidité, la perspicacité et l’engagement de ceux - les plus nombreux – qui veulent un vrai changement. Dans le cas contraire, attention aux dégâts et à la grande désillusion.

    Maria Maddalena Lanteri

    Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Intervention de Jean-Luc Mélenchon au Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU le 24 octobre 2016 pour défendre un traité contraignant pour les multinationales en matières sociale et environnementale.

    Jean-Luc Mélenchon a défendu la reconnaissance du crime écologique et a plaidé pour une capacité citoyenne d'action en justice gratuite contre les multinationales. 

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Les comités de soutien à JLM2017 se mettent au boulot

     

    Ce lundi 24 octobre avait lieu à Ajaccio en présence d'une quinzaine de militants de gauche le premier groupe de travail des comités de soutien et groupes d'appui à JLM2017 en Corse. 

     Comités de soutien Corses à JLMelenchon, première reunion de travail a Ajaccio  En préambule, les membres présents ont écouté les comptes rendus effectués par Christine Malfroy et Jean Pierre Orsi qui ont participé il y a quelques jours à la convention des insoumis réunissant plus de 1000 délégués venus de toute la France à Lille, ville du Nord de la France, devenue pour la circonstance capitale de la Gauche de la transformation sociale et écologique, de la Résistance contre le libéralisme.

    Au cours de cette convention  le programme pour les élections Présidentielles et Législatives à été approuvé. (Voir article sur le site manca alternativa)
    Une dynamique est aujourd'hui en marche, confirmant les derniers sondages qui placent le candidat Mélenchon avec la France insoumise, comme le meilleur à gauche
    - Le comité pluraliste mis en place  à Ajaccio ce lundi est une première étape, il aura la charge de préparer la campagne du candidat en Corse. Il sera étoffé au cours des semaines et mois à venir.  
     Comités de soutien Corses à JLMelenchon, première reunion de travail a Ajaccio  - 2 groupes d'appui sont d'ores et déjà constitués en Corse et 2 autres sont en passe de l'être. Les deux départements de la Corse seront ainsi représentés, les villes mais aussi le rural. 
    - Le comité se réunira  deux fois par mois. La prochaine réunion est fixée au lundi 7 novembre. 
    - Par ailleurs le comité a pris acte des contacts en cours avec le directeur de cabinet de Jean Luc Mélenchon et son staff de travail pour s'accorder sur un document d'orientation politique concernant les questions et problématiques Corses.  Une réunion de travail est prévue à cet effet dans les prochains jours.
    - Le Comité Corse s'engage dans la recherche d'élus pouvant aider à atteindre les 500 parrainages nécessaires pour se présenter à cette élection Présidentielle. 
    - La première réunion publique des amis et comités de soutien à Jean-Luc Mélenchon aura lieu à Ajaccio dans les locaux de Locu  Treatrale rue Hyacinthe Campiglia (quartier Sainte Lucie) le jeudi 3 novembre à 18 heures. 
    Tous ceux qui peuvent intéressés par cette démarche innovante et progressiste sont invités à participer à cette première rencontre pour jeter les bases d'un renouveau de la gauche, une gauche ancrée sur ses valeurs sociales et environnementales, une gauche citoyenne, en rupture avec le libéralisme.
     
     
    Google Bookmarks

    7 commentaires
  • Qui ne se souvient de l'explosion de haine et de violence au début des années 1990. Une guerre, au cœur de l'Europe, en Yougoslavie, « la poudrière des Balkans » pour reprendre une expression bien connue. Des dizaines de milliers de personnes y ont trouvé la mort, et des centaines de milliers de réfugiés se sont retrouvés sur les routes de l'exode. Les premiers migrants en masse en Europe depuis la fin de la deuxième guerre mondiale et une catastrophe humanitaire. Cette grave situation, est aussi un soubresaut lié à l'effondrement du bloc, communément appelé « bloc de l'Est », et dont la destruction du « Mur de Berlin » en marque le symbole... Un système qui n'a pu résister à ses propres perversions et c’est ainsi, que nous sommes rentrés dans un monde politique unipolaire ou le capitalisme se tient pour triomphant.

    Lire la suite...

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    La Wallonie rejette le Ceta

     

    Un coup de chapeau à Paul Magnette, président de la Wallonie. On aurait espéré que notre président eût le même courage politique. On peut toujours rêver, vu la soumission de nos gouvernants à la Troïka, aux marchés financiers et à" l'honorable oncle Sam". Gouvernants qui, par ailleurs, ont encore l'outrecuidance de se présenter comme des hommes de gauche.

     

     

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires