• Notre pouvoir: le vote !Bonjour 

    Les élections présidentielles d’avril et mai 2017 approchent à grand pas ! Ce vote s’annonce crucial. Plus que jamais, la démocratie doit se conjuguer avec les voix de ses citoyens. Les jours venus, nous devons pouvoir nous exprimer et faire le choix de nos dirigeants. Mais pour cela, nous devons tous être inscrits, avant le 31 décembre 2016, sur les listes électorales de nos communes !

    L’Autriche nous a montré que la cohésion populaire pouvait l’emporter sur la déroute nationaliste. En France, berceau des droits de l’Homme, nous pouvons également faire triompher l’humanisme ! Alors, si ce n’est déjà fait, il est encore temps de s’inscrire sur les listes électorales.

    Sauf cas particulier, vous avez jusqu’au 31 décembre de cette année pour vous inscrire sur les listes électorales de votre commune, et pouvoir ainsi voter aux présidentielles à venir ! Pour ce faire, vous pouvez procéder à une inscription directement au sein de votre mairie de commune en téléchargeant le formulaire requis, ou en ligne en vous munissant simplement de la version numérisée de votre pièce d'identité, ainsi que d'un justificatif de domicile.

    Ce vote sera décisif pour l’avenir de la France ! Il vous concerne, vous et vos enfants. Vos acquis sociaux sont l’enjeu d’une marche forcée vers l’ultralibéralisme qui menace vos conditions de travail, votre santé, votre sécurité et votre liberté. Elle menace aussi l’avenir de vos enfants, leur éducation et l’accès pour tous à la culture.

    Votez est plus qu’un devoir, c’est un droit que l‘on est en devoir d’exercer pour sauver notre démocratie et la cohésion sociale dans une période difficile que les réactionnaires de la Droite et de l’extrême-droite instrumentalisent pour installer la régression sociale.  

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Google Bookmarks

    3 commentaires
  • Le Journal "Le Canard enchaîné" a mis en ligne sur son site le programme de Fillon, avec ce commentaire: 

    Les vraies intentions de Fillon sur la Sécurité socialeAttention, document col­lector ! Une fois n’est pas coutume, « Le Canard » a décidé de mettre en ligne sur son site Internet une œuvre majeure, un document pour l’Histoire : le programme santé de François Fillon ! Car cette perle est devenue introuvable sur le site du candidat, qui ne contient plus qu’un inoffensif résumé. Au soir du 13 décembre, après le grand rétropédalage de Fillon sur la Sécu, son équipe a supprimé du site de campagne ses 16 pages de « propositions détaillées » sur la santé. La fleur au fusil, Fifi y promettait rien de moins que la mort de la Sécu, laquelle serait « foca­lis[ée] » sur les « affections graves ou de longue durée ». Tout « le reste » passerait entre les mains des mutuelles et des assurances privées, annonçait le programme détaillé, aujourd’hui balancé aux oubliettes.O sort cruel ! Pour éviter les trous de mémoire, le Volatile a décidé d’offrir un jardin du souvenir à ce morceau d’anthologie. Un grand cru, ça se conserve !

    Fillon a déjà supprimé la Sécurité Sociale!

    Demandez le programme !

    Google Bookmarks

    5 commentaires
  • Valls séme la haine et la calomniePour faire suite à la calomnie répétée par Manuel Valls sur elle, Clémentine Autain fait la énième mise au point puisque ses précédentes ne sont jamais reprises par les journalistes devant les mensonges de l'ancien Premier ministre qui entame sa campagne présidentielle de la plus mauvaise des façons, ce qui n'est pas une surprise. 

    "Une nouvelle fois, ce matin sur France Inter, Manuel Valls m’a personnellement attaquée en alléguant des mensonges particulièrement inouïs : « Clémentine Autain s’affiche et passe des accords avec Tariq Ramadan et les Frères musulmans ». Rien que ça ! Les journalistes sur le plateau de France Inter ce matin n’ont pas réagi à ce propos faux et diffamant. J’ai pourtant publié plusieurs tribunes et donné différentes interviews suite aux mensonges que répètent depuis des mois Manuel Valls et ses amis. Ils le savent : je n’ai jamais rencontré Tariq Ramadan, ni organisé de meetings avec lui, ni partagé de tribunes avec lui ou qui que ce soit des Frères musulmans. Je n’ai aucune leçon à recevoir d’un homme dont le gouvernement a remis la légion d’honneur à un prince héritier de l’Arabie Saoudite et renoncé à l’ABCD de l’égalité à l’école sous la pression des intégristes religieux. Et pourtant, lui et ses proches mènent une véritable campagne contre moi : à plusieurs reprises, Valls et ses amis m’ont même qualifiée « d’islamo-gauchiste ». Un vocabulaire digne des fascistes des années 1930 qui traitaient les communistes engagés contre l’antisémitisme de « judéo-bolcheviques ». On connaît la triste suite de l’histoire…

    Le projet de Manuel Valls est de liquider le PS pour lui substituer un parti recentré, loin de la gauche. Pour 2017, il préfère le débat sur l’identité à celui sur l’égalité. Valls ne veut pas affronter la réalité de nos profondes divergences de fond et pense pouvoir s’en dispenser en recourant à l’injure pour disqualifier un courant de pensée sans lequel aucune victoire de la gauche n’est possible Avec son gouvernement, Valls a plongé le PS dans le chaos et redoute aujourd’hui la percée de notre gauche - et il a bien raison. Faute de bilan et de projet porteurs dans le pays, il croit pouvoir nous écraser par ses insultes répétées. L’acharnement personnel de Manuel Valls à mon endroit est à la mesure du crédit grandissant d’une gauche bien à gauche dans le pays comme alternative à la politique menée par François Hollande et Manuel Valls depuis 2012. Nous progressons en dénonçant la loi travail, les milliards donnés avec le CICE aux grandes entreprises sans contrepartie en matière d’emploi, la proposition de déchéance de nationalité... Nous progressons en traçant une voie nouvelle reposant sur une rupture démocratique, le partage des richesses, la transition écologique, la relance de l’égalité sociale et territoriale. ..

    Le registre de la calomnie est visiblement le dernier outil disponible pour l’ancien Premier ministre d’un gouvernement qui a désespéré le pays et laminé la gauche. Ses propos mensongers portent un coup à la qualité du débat démocratique, mais l’homme du 49.3 se moque éperdument de la démocratie. Cette attitude est à la fois pathétique et indigne d’un homme d’Etat. Je continuerai à m’opposer à Manuel Valls politiquement. Et j’ai saisi mon avocat pour étudier la suite judiciaire qui pourrait être donnée."

    Clémentine Autain

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Pour répondre encore une fois à ses détracteurs, Jean-Luc Mélenchon fait une mise au point sur les accusation qu'on lui fait d'être poutiniste... C'était dans l'émission matinale de Jean-Jacques Bourdin...

     

    Il y a plusieurs mois,, France Télévision avait diffusé un extrait de l'émission « On n'est pas couché » et titré : « Mélenchon félicite Poutine pour ce que fait la Russie en Syrie ». Étrangement, toute la fin de la séquence n'avait pas été diffusée en même temps comme chacun peut le constater en suivant ce lien : http://bit.ly/1Q66kxl. C'est pourtant dans ces 4 minutes « manquantes » que Jean-Luc Mélenchon détaille son point de vue sur la situation et explique quels sont les intérêts de la France : l'éradication de Daech, le retour rapide de la paix et une coalition universelle sous l'égide de l'ONU. Pourquoi n'avoir pas mis la séquence en entier si ce n'est pour faire du buzz avec un titre accrocheur, qui a ensuite été largement repris par d'autres médias ?  

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Chez Ruquier qui le lui demande dans l'émission "On n'est pas couché", Jean-Luc mélenchon parle des premières mesures qu'il réalisera après son élection ...

    Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Pour faire taire ou du moins démentir une campagne médiatique qui lui attribue des positions qui ne sont pas les siennes sur la Syrie, Jean-Luc Mélenchon fait le point et dit sa vérité qui fait l’objet de déformations malveillantes lorsque ce n’est pas de la désinformation alimentée par les mensonges et les approximations. Comment s'étonner qu'un sondage lancé par Jean-Jacques Bourdin sur la question "Les média mentent-ils?" ait recueilli 91% de "oui". 

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique