• AVA BASTA CUSI

     François Hollande nous avait promis " Le Changement, c'est maintenant". Qu’en est-il ? Nulla.Hollande préconisait la rupture avec Nicolas Sarkozy. A-t-elle eu lieu ? Sicuramente no. Mieux, il continue allègrement la politique de son prédécesseur, rebaptisée de gauche. Une politique d’austérité et de récession, soumise aux diktats de la Troïka et des marchés financiers. Nous exagérons ? Des exemples ? En voilà quelques-uns :

    - Acceptation du traité budgétaire européen qui instaure l’austérité partout en Europe.

    - Approbation de l’ANI,  sur la « sécurisation » de l’emploi. Accord qui donne au patronat la possibilité de faire travailler plus les salariés, sans augmentation de salaire et de virer ces mêmes salariés quand il veut !

    - Octroi d’un crédit d’impôt de 20 milliards d’euros aux entreprises, sans aucune garantie, ni contrôle des bénéficiaires.

    - Augmentation de la Tva, à compter du 1er janvier 2014.

    - Nouvelles attaques contre les retraites.

    - Le projet de budget 2014. Nouvelles tailles dans les dépenses publiques et de nouveaux cadeaux au patronat.

    Nous ne pouvons pas accepter un tel reniement - d’aucuns parlent même de trahison. Aussi nous tenons à nous démarquer de cette politique régressive dont on en mesure quotidiennement les effets : aggravation du chômage (en Corse, il bat tous les records, surtout chez les jeunes), baisse du pouvoir d’achat, pression fiscale accrue, etc.

    Ce n’est pas une politique de gauche. Cette politique jette le discrédit sur l’ensemble de la gauche. Nous tenons à la dénoncer avec la plus grande fermeté. Nous nous prononçons pour un changement de cap radical. Barre à gauche toute.

    Les Municipales, test national

    Dans ce contexte, les prochaines élections municipales vont prendre un caractère national. Ce sera un test pour François Hollande et son gouvernement. D’ailleurs, la droite monte déjà au créneau et veut profiter de l’occasion pour se refaire une virginité, en oubliant qu’elle porte une lourde responsabilité dans la situation actuelle du pays. Quant au Front national, il est là en embuscade et continue à exploiter honteusement, sur fond de haine et de racisme, la désespérance qui s’amplifie de plus en plus.

    Une liste du Front de gauche dès le premier tour à Ajaccio

    Manca alternativa (Fédération pour une alternative sociale et écologique), partie prenante du Front de gauche en Corse, propose donc la constitution d’une liste composée de toutes les composantes du Front de gauche, dès le premier tour des Municipales, à Ajaccio, sur la base des propositions claires sur le logement social, les transports publics, leur gratuité, la gestion publique de l’eau, la gestion des parkings dans la transparence, l’environnement, la lutte contre la spéculation foncière et immobilière, la violence, l’utilisation abusive de l’espace public terrestre et maritime et les pratiques claniques qui font tant de mal à la Corse et aux Corses. Elle rejette sans ambiguïté tutta cumbinazione. Toutes ces propositions seraient élaborées en concertation avec la population.

    A ceux qui nous reprocheraient qu’une telle liste ferait le jeu de la droite locale et du Front national, nous avons envie de leur poser la question : « Qui pousse de plus en plus de citoyens dans les bras du Front national et surtout dans l’abstention, sinon les promoteurs de la politique actuelle et de ses conséquences ? Gare aux désillusions. Les dernières élections partielles devraient nous faire réfléchir.

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :