• Dieudonné, un provocateur d'extrême-droite

    Un communiqué d'Ensemble

     

    "Ex-humoriste, Dieudonné évolue désormais au cœur de toute une nébuleuse d'extrême-droite.Tous les spectacles de Dieudonné sont des attaques violentes contre les Juifs, sous couvert d’un antisionisme qui n’est pour lui qu’un prétexte à ses délires. Il a donné la parole à Robert Faurisson, révisionniste patenté et on a vu tout récemment qu’il regrettait le temps des chambres à gaz pour le journaliste Patrick Cohen. Il fait une promotion systématique du  geste antisémite de la « quenelle », inspiré du salut nazi.

    Dans ses vœux, il va jusqu'à dire : « Je n'ai pas à choisir entre les juifs et les nazis. Je suis neutre dans cette affaire. Je suis né en 1966. C'est passé ! Qui a provoqué qui ? Qui a volé qui ? J'ai ma petite idée ..."

    Il a clairement un projet politique d'extrême-droite, comme le montrent ses liens avec le Front national et toute une  mouvance d'extrême-droite, qui imprègne ses expressions et ses écrits.

    L’audience de ses propos s’inscrit dans un contexte de progression des idées réactionnaires et d’extrême droite, entre les insultes racistes envers Christiane Taubira la banalisation de l’antisémitisme, les agressions contre les musulmans.

    De ce point de vue, la méthode initiée par Manuel Valls, qui mène une politique ouvertement xénophobe notamment envers les Roms, est hypocrite, dangereuse et ne peut que renforcer Dieudonné en accentuant sa victimisation. Plus même, l’interdiction des pseudo spectacles de Dieudonné est peu fondé juridiquement car, à juste titre, le droit protège la liberté d’expression et on ne peut condamner des propos qu’après qu’ils soient tenus et non a priori. Une annulation des interdictions par les tribunaux aurait pour effet de le conforter

    Des recours sans faille à la justice, dans le cadre des sanctions prévues contre les initiatives racistes et antisémites existent. Cela suppose que les décisions de justice soient appliquées, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui !

    Au-delà de ces combats juridiques menés par les associations antiracistes, il convient que toutes les forces de gauche, syndicales et associatives se mobilisent contre tous ceux qui propagent les discours racistes, antisémites et xénophobes. Puisque Dieudonné veut faire oublier ces crimes, rappelons-les, partout, pour montrer qu’il est inhumain de s’en moquer !

    Ensemble, Mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire, membre du Front de gauche, appelle à l’action unitaire pour faire reculer cette nouvelle peste brune."

    Le 9 janvier 2014.

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :