• Fils de pub fora!

    La pantalonnade du permis de construire de Jacques Séguéla annulé en 2008 touche à sa fin. En février 2008, le permis de construire avait été suspendu par le tribunal administratif en référé. La loi-littoral prescrit que les nouvelles constructions doivent s’édifier « en continuité avec des agglomérations ou villages existants, ou en hameaux nouveaux intégrés à l’environnement », ce qui n'est pas le cas. Le même tribunal autorisera néanmoins les travaux à se poursuivre.  Le Conseil d’Etat saisi les suspend à nouveau en mai 2008. Le 5 mai 2008. Dans un communiqué, le FLNC dit "1976" (signature inconnue) revendiquait 26 attentats ainsi que des lettres de mise en garde envoyées à Jacques Séguéla, Xavier Del Sol et Marc Sulitzer…

    Le texte de la lettre identique pour les trois : « Au colon Jacques SEGUELA, Nous vous interdisons de construire sur la zone de Cala Longa sur la commune de BUNIFAZIU. Si vous construisez outrepassant cette interdiction, vous en assumerez les conséquences au niveau de votre sécurité ».

    Le célèbre publicitaire réclamait par la suite 1,4 million d'euros à la commune de Bonifacio pour indemnisation d’un permis de construire annulé. Sa requête vient d’être rejetée le 16 janvier dernier. Celui qui avait acheté un terrain pour un prix dix fois moins élevé que sa valeur, a "parié" et "perdu" dans cette affaire...  Il s’agit d’un terrain de 2 hectares situé à Cala Longa, acheté en 2007 pour 1,37 million d'euros pour y construire une villa de 586 m². La commune de Bonifacio lui délivra l'autorisation. Le permis de construire a été annulé en justice dans une action intentée par l'Association ABCDE (Association Bonifacienne Comprendre et Défendre l'Environnement). En 2010,  le publicitaire a été débouté en première instance dans sa demande d’indemnisation  par le tribunal administratif de Bastia. En appel, le président de la première chambre de la cour administrative d'appel de Marseille a même ironisé: "M. le rapporteur public, je sais que vous êtes bien loin de l'âge limite, mais j'espère que vous vous êtes munis de votre Rolex dans cette affaire."

    Au moment de l’achat du terrain, le plaideur Séguéla n’ignorait pas  les risques judiciaires mais a voulu profiter d’un prix bien inférieur à sa valeur. Peut-être comptait-il sur ses relations pour faire une bonne affaire en misant sur le maintien de son permis de construire et du plan local d'urbanisme?

    Si le publiciste octogénaire a eu sa Rolex à 50 ans, il aura raté sa villa coloniale en Corse à plus de 80 ans. Celui qui a présenté Carla Bruni à Nicolas Sarkozy ne pourra pas y inviter le couple. Jacques Séguéla se montra critique envers la « trahison » d'Éric Besson, ancien secrétaire national à l'économie du PS ayant rejoint sournoisement l'équipe de Nicolas Sarkozy. Néanmoins, le premier mai 2007, dans l'entre-deux tours du scrutin, il annonce officiellement qu'il votera, lui aussi, pour le candidat de droite Nicolas Sarkozy au second tour, après avoir voté pour Ségolène Royal au premier. D’abord plus royaliste que Royal,  celui qui se disait mitterrandien devient sarkoziste par une pirouette entre les deux tours. Besson avait trahi plus tôt et il aura un ministère. En 2008, Séguéla est décoré de la légion d’honneur par son ami président.

    Concernant son rêve corse, nous comprenons le dépit de ce fils de pub, tout en nous en réjouissant.  Il s’en remettra et, si cela l’a dissuadé de venir en Corse, c’est une bonne chose. Il s’est dit être "une victime, un honnête citoyen qui essaie d'investir ses économies en Corse dans un terrain on ne peut plus légal jusqu'à ce que la justice retourne sa veste." Cette fin de phrase, "la justice retourne sa veste", prête à sourire dans la bouche d’un Sarkoziste de la dernière heure. Sur l’île, nous n’avons pas besoin de son slogan mitterrandien de 1981 (puisé dans un célèbre discours de Léon Blum daté du 5 juin 1936[i]et trouvé par Jean Jaurès) pour avoir la force tranquille. L’association ABCDE l’a démontré et la justice lui a remis sa montre à l’heure. Nous lui proposons d’aller se faire voir en Chine avec sa Rolex. En janvier 2011, en réagissant à un sondage sur l'optimisme des habitants de différents pays, il avait vanté le modèle chinois. « La Chine est le cinquième pays le plus optimiste du monde. Le salaire moyen d'un chinois, c'est 10% du SMIC, et ils sont heureux et ils se battent et y croient », s'était-il enthousiasmé. Quel mépris envers le peuple chinois ! Quel cynisme envers le peuple français ! Et son projet immobilier à Cala longa, quel mépris pour les Corses !

    Une petite citation pour conclure : "Jacques Séguéla est-il un con ? De deux choses l'une : ou bien Jacques Séguéla est un con, et ça m'étonnerait quand même un peu ; ou bien Jacques Séguéla n'est pas un con, et ça m'étonnerait quand même beaucoup !" [Pierre Desproges]

    Battone



    [i]La victoire des 26 avril et 3 mai reçoit aujourd'hui sa pleine consécration. Un grand avenir s'ouvre devant la démocratie française. Je l'adjure, comme chef du gouvernement, de s'y engager avec cette force tranquille qui est la garantie de victoires nouvelles. » (L'Ouest Éclair, 6 juin 1936)

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :