• L'apartheid en Israël

    Les  Palestiniens victimes de ségrégation jusque dans les transports routiers.

    Ya’alon exclut les Palestiniens des lignes de bus de Cisjordanie gérées par Israël, sous pression des colons.

    27 octobre | Chaim Levinson pour Haaretz |Actualités

    Des colons ont tenté à mainte reprise d’empêcher des travailleurs palestiniens de prendre ces bus et ils ont réalisé une vidéo appelant à leur exclusion. 

    apartheid israélien

    À la suite de fortes pressions de colons, le Ministre de la Défense Moshé Ya’alon a émis une directive qui interdit aux travailleurs palestiniens de voyager à bord des véhicules de transport en commun de Cisjordanie gérés par Israël.

    La décision contredit la position des forces de défense israéliennes qui ne considèrent pas la présence de Palestiniens dans les bus de Cisjordanie comme une menace pour la sécurité.

    Les nouvelles directives interdisent aux Palestiniens de prendre les bus qui vont directement de l’intérieur d’Israël vers la Cisjordanie ; cela les oblige à se rendre au passage d’Eyal près de Qalqilya, loin des zones densément peuplées de colons, et à poursuivre de là vers leur destination finale.

    Le Comité des colons de Samarie et les autorités juives locales ont mené une campagne agressive au cours des dernières années dans le but d’évincer les travailleurs palestiniens des transports publics utilisés par les Israéliens en Cisjordanie.

    Actuellement des travailleurs palestiniens qui travaillent dans l’intérieur d’Israël ne peuvent entrer que par le passage d’Eyal où ils subissent des contrôles de sécurité et ont à montrer une carte d’identité biométrique avant de continuer vers leur lieu de travail.

    Les travailleurs ne sont pas autorisés à dormir en Israël, mais ils peuvent retourner en Cisjordanie via différents passages. Des centaines de Palestiniens qui vivent au centre de la Cisjordanie préfèrent rentrer par des bus qui circulent de Tel Aviv ou Petah Tikva par la route « trans-samarienne » à travers la colonie d’Ariel vers leurs villages.

    Les colons ont essayé à mainte reprise d’empêcher les Palestiniens de voyager dans ces bus et ils ont réalisé une vidéo qui appelle à leur en interdire l’accès.

    Ya’alon s’est récemment réuni avec des dirigeants des colons et leur a annoncé sa décision de modifier la politique actuelle de manière à ce que les travailleurs palestiniens ne puissent rentrer en Cisjordanie que par le passage d’Eyal.

    La directive est prévue pour entrer en vigueur le mois prochain. Jusque là, l’Administration civile a été formée pour préparer le changement en informant les travailleurs palestiniens et en leur proposant des modes de transport alternatifs.

    Nitzan Alon, Major Général du commandement central, ne considère pas les travailleurs palestiniens entrant en Israël comme une menace pout la sécurité, étant donné qu’ils doivent avoir une autorisation préalable des services de sécurité du Shin Bet et de la police israélienne pour obtenir un permis. Ensuite ils subissent des contrôles corporels aux passages frontaliers. Alon a aussi noté que les attaques terroristes en Israël, tel le meurtre du soldat Eden Attias, ont été le fait de gens sans permis et non de travailleurs dotés d’autorisations.

    Le député Moti Yogev, du parti pro-colonies Habayit Hayehudit (la Maison juive), a critiqué la politique actuelle après avoir voyagé dans un de ces bus. « Monter dans ces bus est déraisonnable. Il sont pleins d’Arabes », a-t-il dit.

    « Nous avons entendu des témoignages inquiétants de filles harcelées par des Arabes pendant le trajet du bus » a poursuivi Yogev, ajoutant que de nombreux résidants juifs de cette zone évitent de prendre les bus de cette ligne.

    Auparavant, en réponse aux plaintes des colons, le Ministre des Transports a ajouté des bus aux lignes faisant la liaison depuis Tel Aviv et Petah Tikva vers Ariel, pour éviter la surcharge. Mais le Ministre des Transports a dit qu’en vertu de la loi, les Palestiniens ne peuvent pas être empêchés de prendre ces bus.

    L’administration civile a dit que le sujet est actuellement pris en compte. Un officier de sécurité impliqué dans ce processus a déclaré samedi à Haaretz « qu’il s’agit d’un problème sérieux de sécurité qui a un effet sur la sécurité des passagers ». « Quoi qu’il en soit » a-t-il dit, « aucun Palestinien ne sera empêché d’atteindre sa destination ».

    Traduction SF pour l’AURDIP

    http://www.aurdip.fr/ya-alon-exclut-les-palestiniens.html


    Les travailleurs palestiniens indésirables dans... par lemondefr

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :