• Le 25 Mai, votez Front de Gauche!

    tract_titre1

    POUR UNE EUROPE SOLIDAIRE, DITES NON A L'EUROPE AUSTERITAIRE EN VOTANT FRONT DE GAUCHE!

     


    Clip officiel du Front de Gauche par lepartidegauche

     

    europe_ensemble3
     
    Contre l’Europe des banques, pour une Europe solidaire !

    Le chômage et la précarité qui explosent, les droits démocratiques bafoués, l’environnement passé par pertes et profits : partout en Europe la crise sociale, écologique, démocratique s’approfondit.

    De la droite conservatrice et réactionnaire du PPE aux sociaux libéraux du PSE, emmenés dans cette élection par un ministre du gouvernement ultralibéral d’Angela Merkel, il existe pourtant un consensus : c’est aux peuples, au monde du travail, aux femmes, à la jeunesse de payer la crise. En France, François Hollande et Manuel Valls sont les relais de cette politique d’austérité.

    Licenciements massifs, coupes budgétaires, blocage des salaires : tout est bon pour s’assurer que les profits exigés par les actionnaires sont respectés.

    L’extrême droite de Marine Le Pen espère profiter du terreau de la désespérance sociale pour développer sa démagogie raciste dans une lutte de tous contre tous.

    Pour sortir de cette crise, il faut rompre ce consensus et imposer une autre logique : en finir avec cette Europe au service des patrons et des actionnaires, en finir avec une construction antidémocratique de l’Europe qui tourne le dos aux intérêts des populations, pour refonder une Europe des droits sociaux, démocratiques et environnementaux pour toutes et tous.

    Cette autre Europe, solidaire et démocratique, existe dans les grandes mobilisations et dans nos luttes : de la bataille unitaire victorieuse contre le projet de constitution européenne aux puissantes grèves générales des travailleurs grecs ou portugais, du mouvement des Indignés en Espagne jusqu’aux grandes mobilisations de Gezi en Turquie ou le récent mouvement social et démocratique en Bosnie.

    C’est cette Europe qui est porteuse d’espoir et d’avenir.

    C’est de cette Europe là que le Front de gauche en France, et partout en Europe, les listes emmenées par Alexis Tsipras, le dirigeant de la coalition grecque Syriza et candidat à la présidence de la Commission européenne, entendent se faire le porte-voix.

    Voter pour les listes Front de gauche aux élections européennes sera l’occasion d’affirmer qu’une autre Europe est possible, une Europe solidaire, démocratique, une Europe au service des droits des femmes et respectueuse de nos cadres de vies.

    Pour une Europe solidaire des peuples du monde entier !

    Une Europe solidaire, c’est une Europe capable d’agir pour soutenir les soulèvements populaires du Sud de la Méditerranée : aux côtés des peuples syrien et égyptien contre les régimes dictatoriaux, en annulant la dette tunisienne pour permettre un développement autonome. Une Europe solidaire, c’est une Europe de paix, en rupture avec l’Otan, pour le désarmement nucléaire et contre les guerres menées en Afghanistan ou en Afrique. Une Europe solidaire, c’est une Europe qui agit pour la reconnaissance des droits du peuple palestinien : droit au retour des réfugiés et fin de l’occupation israélienne, pour le droit souverain du peuple palestinien à disposer d’un État viable et indépendant, dans les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale. Une Europe qui s’inscrit dans la campagne « Boycott, désinvestissement, sanctions », en appliquant des sanctions économiques, politiques, culturelles envers Israël et qui interdit aux entreprises européenne de profiter de la colonisation.

    Non au Grand Marché transatlantique !

    tafta_image2

    Avec le Front de gauche, faisons des élections européennes un référendum contre le Traité de partenariat transatlantique pour le commerce et l’investissement!

    Ce traité programme l’abaissement des droits de douanes et la déréglementation entre l’UE et les USA : OGM, bœuf aux hormones et viandes chlorées, limitation des médicaments génériques… c’est notre santé, nos assiettes et nos campagnes qui sont menacées !

    Le rôle du Parlement européen issu des élections sera important puisque son accord sera indispensable à la ratification du Tafta. Les élu(e)s Front de gauche s et du Parti de la Gauche européenne s’opposeront à ce traité au Parlement européen et participeront aux mobilisations indispensables pour stopper ces négociations !

    Contre l’Europe de l’ordre moral, agir pour les droits des femmes et des LGBT

    Partout en Europe, les courants réactionnaires sont à l’offensive et distillent un discours sexiste et homophobe. Les politiques d’austérité aggravent les inégalités existantes entre hommes et femmes et remettent en cause le droit à l’IVG, faute de moyens pour les centres. Ces mobilisations se sont traduites par une explosion des discours et agressions homophobes.

    Alors que le principe d’harmonisation européenne est mis en avant quand il s’agit de niveler par le bas les droits sociaux, la primauté des États a été affirmée par le Parlement européen en décembre 2013 en matière de droits sexuels et reproductifs, pour empêcher que soit reconnus la contraception et l’avortement comme élément de la dignité humaine. L’adoption d’une directive, proposée dès 2008, contre les discriminations parmi lesquelles celles concernant l’orientation sexuelle, reste bloquée par huit États européens.

    Face à cette Europe de l’ordre moral, il est urgent de riposter et de construire les solidarités pour défendre nos droits menacés et en conquérir de nouveaux !

    • Combattre l’Europe de la finance

    L’ouverture à la concurrence et la liberté de circulation des biens, des services et des capitaux est au cœur des traités européens. L’harmonisation sociale y est explicitement refusée. L’UE est un espace privilégié de promotion des politiques néolibérales : politique industrielle réduite à l’application du droit de la concurrence, gestion de la monnaie sortie du champ de la décision politique, concurrence fiscale entre les États, services publics remis en cause au nom de la concurrence, démantèlement progressif des mécanismes régulateurs des marchés agricoles, dumping social, etc.

    Cette Europe là, nous n’en voulons pas. Il faut rompre avec elle pour refonder une autre Europe, solidaire et démocratique.

    • Non à l’Europe Forteresse !

    Les gouvernements européens veulent faire des migrants les boucs émissaires de la crise. Les 20 000 Roms vivant en France sont diabolisés et harcelés. Les frontières de l’Europe sont militarisés (barbelés, garde-côtes armés jusqu’aux dents) aux prix de dizaines de milliers de morts. Et quand les migrants arrivent à passer et qu’ils sont attrapés, ils sont parqués dans des zones de non-droit (zones de rétention administrative) en attendant d’être expulsés.

    Il faut arrêter de croire aux fantasmes sur les risques d’une immigration massive. Il n’y a pas plus d’immigrés aujourd’hui qu’il y a 2O ans. Et ce qui fait monter le chômage et la précarité, ce sont les politiques ultralibérales des gouvernements européens qui menacent nos droits sociaux.

    • Pour une Europe de la santé pour tous !

    Partout en Europe, les politiques d’austérité menacent la santé et la protection sociale. En Grèce, plus de 30% de la population n’a plus aucune protection sociale, les hôpitaux ferment et les médicaments font défaut. Nous portons l’exigence d’un système de soins publics ouverts à tous et toutes, avec une protection sociale à 100%, financée par des cotisations prélevées à la source sur la richesse produite, solidaire et universelle comme devait l’être la Sécurité sociale dans ses principes fondateurs.

    logo_ensemble

    Ensemble porte l’exigence d’un service public du médicament remettant en cause les intérêts privés des grands groupes pharmaceutiques et la distribution de dividendes aux actionnaires comme par exemple Sanofi.

    La santé n’est pas une marchandise ! Pas de profits sur la santé !

     

    • Désobéir à l’Europe productiviste

    La crise climatique s’aggrave, la pollution de l’air, de l’alimentation et la réduction de biodiversité menacent les conditions de vie de la population. La politique agricole commune (PAC) a contribué à la destruction des sols, à la pollution de l’eau, au réchauffement climatique et à la production d’aliments nocifs.

    Nous voulons, une Europe écologique :

    - Pour une agriculture paysanne, respectueuse de la terre et de ceux qui la travaillent, au Nord comme au Sud, pour une alimentation de qualité : rupture avec les traités internationaux qui organisent la spéculation sur les produits alimentaires et participent à affamer le monde.

    - Face à la menace permanente de l’accident nucléaire, la précarité énergétique, le gaspillage et l’accumulation de déchets : arrêt des projets d’exploitation des gaz de schiste, sobriété énergétique, sortie du nucléaire, recours aux énergies renouvelables, services publics de l’énergie et de transports articulés au niveau européen, rupture avec les marchés carbone, mise sous contrôle des multinationales de l’énergie.

    - Arrêt des grands projets inutiles et imposés.

    - Une politique de transports coordonnée au niveau européen qui limite le fret (relocalisation de la production et de la distribution) et donne la priorité au rail sur la route.

    - Reconversion des productions polluantes, inutiles et dangereuses avec l’élargissement des droits des salariés concernés en lien avec les consommateurs.

    • Pour une Assemblée constituante européenne

    L’Union européenne, telle qu’elle est, s’est construite dans le dos des peuples. Il n’y aura pas de refondation de l’Europe sans une révolution démocratique qui brise la dictature de la finance, qui redéfinit le projet européen en mettant la participation populaire au cœur de ce projet. À l’heure où les rivalités entre États s’exacerbent, la perspective d’une Assemblée constituante européenne est une nécessité vitale pour renverser la régression démocratique qui caractérise la construction actuelle.

    C’est une proposition qui permettrait de rassembler les peuples d’Europe plutôt que de les opposer les uns aux autres.

    Pour ce combat politique et social, le Front de gauche présente des listes aux élections européennes. Pour la région Sud-est, la tête de liste est Marie-Christine Vergiat.

    mc_vergiat

    10 RAISONS  raisons10             VINGT PROPOSITIONS  propositions20

    Rejoignez Manca alternativa et Ensemble !

    Ensemble ! Mouvement pour une Alternative de Gauche, Écologiste et Solidaire est un nouveau mouvement politique dans le Front de Gauche. Il œuvre à la transformation de celui-ci en une véritable force politique permettant la pleine participation de toutes et tous. 

    mancalternativa1_modifié-4

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :