• Le troisième tour : les Législatives !

    Alors que les pressions sont de plus en plus fortes pour que les électeurs de Jean-Luc Mélenchon reportent leurs voix sur Emmanuel Macron, l’enjeu n’est plus la Présidentielle. Emmanuel Macron, ses partisans, ses ralliés et ses soutiens médiatiques savent que l’affaire est pliée. Macron sera élu le 7 mai.  L’enjeu est celui du troisième tour : les élections législatives.

    L’objectif des Macronistes, avant le second tour, est de diviser la « France insoumise » qui, aux Législatives, représentera alors le « vote d’adhésion » mais aussi le « vote utile » contre la casse sociale par ordonnances.  Comme Fillon, Macron veut utiliser les procédures autoritaires de la constitution (Ordonnances, article 49.3). Seule la France insoumise lutte réellement contre le fascisme et l’autoritarisme ultralibéral qui va se mettre en place avec Emmanuel Macron.  Les 20% font peur à la caste politico-médiatique dans l’optique des Législatives. Les abstentions et les votes blancs ne changeront pas le résultat de l’élection présidentielle et ils le savent. Par contre une forte opposition à l’Assemblée nationale est nécessaire et peut même déboucher sur une cohabitation obligée ou à une nouvelle élection présidentielle.

    Parmi les gens qui se disent de gauche et appellent à voter Macron contre Le Pen, certains sont sincères mais d’autres ont déjà voté Macron au premier tour. Ce sont des votes cachés qui n’ont rien à voir avec ceux obtenus auprès de gens gagnés par la peur du fascisme.  Le deuxième tour de la Présidentielle ne doit pas être celui de la division de la France insoumise mais son renforcement pour les élections législatives qui seront le dernier rempart contre la casse sociale et la politique d’austérité, avant des luttes sociales qui seront, n’en doutons pas, réprimées violemment. Pour éviter une guerre civile larvée, il faut une opposition de gauche forte et seule la France insoumise en donne la possibilité, lorsque le Parti socialiste est en train de s’autodétruire pour ne devenir qu’une composante socio-démocrate du mouvement ultralibéral « En marche ».

    Ne vous trompez pas de combat ! Ne vous trompez pas de camp ! L’espoir est né avec le résultat obtenu au premier tour des élections présidentielles. C’est en juin prochain qu’il faudra le concrétiser, aux Législatives.

    D’ici-là, chacun a le droit de voter selon sa conscience. Seul le vote FN n’est pas dans l’ADN de la « France insoumise ». Le vote Macron n’est pas un vote d’adhésion mais, après les élections, ce dernier n’en tiendra pas compte. Il faudra se retrouver pour les Législatives où il y aura un choix d’adhésion qui sera le choix utile pour faire barrage au FN et Macron, président de la république.

    Ne vous laissez pas diviser par de vaines polémiques ! Restez solidaires ! Accrochez-vous à l’essentiel !

    Le troisième tour est en Juin prochain !

    Jean Frade

     

    Le troisième tour : les Législatives !

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :