• Les enjeux de la Présidentielle

    Nous ouvrons le débat sur les grandes questions qui ne manqueront pas de se poser lors de la prochaine élection présidentielle.

    Nous publions ci-dessous le point de vue d'un internaute.

    « La situation de la France, de l'Europe est difficile. Nous sommes dans une société inégalitaire dirigée par une économie libérale », par la finance, qui nous impose ses choix, qui nous détruit socialement, qui détruit notre environnement, qui nous conduit droit dans le mur!!!

    Le Président SARKOZY nous promet une politique de rigueur, de réduction de la dette: l'AUSTERITE, qui va demander de gros efforts, qui sera supportée, comme d'habitude, par le plus grand nombre, par les plus défavorisés, au profit d'une caste de privilégiés!!!

    François HOLLANDE, avec un discours qui paraît plus à Gauche dans ce contexte, mais en retrait avec le projet du Parti Socialiste élaboré par les militants (à quoi servent-ils?), nous annonce des réformes pour redresser la situation économique, une croissance de 0,5% en 2012,2%en 2013...et quand ces actions auront porté leurs fruits, il pourra redistribuer !!!

    QUOI? QUAND?

    Rappelez-vous: il faut plus de 3% de croissance pour commencer à réduire le chômage en créant plus d'emplois....

    Dans Marianne du 23 Janvier, notre digne représentant de la 2eme Gauche, Jacques JULLIARD applaudit  des deux mains un François HOLLANDE, réaliste, qui ne propose pas ce qu'il ne peut pas tenir... qui redistribuera quand tout ira mieux : pas étonnant. Mais en politique il faut avoir le courage d'OSER, il faut avoir la vision de l'évolution de la société, du monde.

    Il faut UNE AUTRE POLITIQUE EST POSSIBLE : HOLLANDE ne partage pas cette conception. Il s'inscrit dans une démarche du possible dans cette société libérale où il ne pourra agir que sur les marges.

    Alors QUE FAIRE ? Il y a deux axes: agir en FRANCE et parallèlement en EUROPE et dans le MONDE.

    L'Europe que nous avons pour beaucoup d'entre nous dénoncée en 2005, en votant NON, est un grand marché libéral, ou le social, l'ETRE HUMAIN, ont été oubliés. Il faudra peut-être malheureusement attendre que d'autres pays subissent la situation Grec pour changer cette orientation; en espérant que cela ne nous arrivent pas en France plus tôt que prévu.

    Dans le MONDE tous les pays agissent pour stabiliser leur économie, créer des emplois, pour produire (Chine, Inde, Brésil). Il y a des vases communicants. Les pays occidentaux ont bénéficié de leurs avances technologiques, de leurs puissances au détriment des pays du Sud, des pays "émergents", et maintenant il y a rattrapage et par conséquence moins de moyens.

    Alors croyons-nous :

    - Qu'il y aura une forte croissance?

    - Qu'il y aura suffisamment d'emplois créés?

    - Que dans les autres pays on va attendre les produits français?

    - Qu'avec la mondialisation, avec 3 milliards d'Asiatiques, 1 milliard d'Africains, sans compter les autres pays émergents, il y aura dans cette société libérale une place solidaire pour tous?

    - Que, dans cette société de consommation débridée, on va protéger notre environnement ?


    Nos POLITIQUES ne vous le diront pas : c'est NON

    Mais une AUTRE POLITIQUE EST POSSIBLE, un AUTRE CHOIX DE SOCIETE.

    Mais il faut AGIR dès maintenant.

    L'effort qui va être demandé sera important, mais il faut qu'il soit partagé par tous. Il est temps de rétablir «l'égalité »....la justice sociale. Il faut une réforme fiscale, "la Révolution fiscale"....La probabilité est forte pour que HOLLANDE soit élu, et c'est très bien que SARKOZY soit battu. Mais il faut que la Gauche réussisse et si nous accordons à Hollande qu'il y a une crise mondiale, que depuis 10 ans la droite française a aggravé la dérive économique et augmenté les inégalités, et que tout ne peut pas être fait, il y a par contre  en FRANCE une autre politique à mener, une politique solidaire. On ne peut pas attendre, et encore attendre une hypothétique croissance pour redistribuer les richesses nationales.
    Il faut une grande réforme fiscale pour rétablir les finances de l'Etat. L'effort  demandé aux plus aisés doit être plus important. L'augmentation de la tranche à 45% des impôts est insuffisante.

    Avec la suppression des niches fiscales, des stocks options, les retraites chapeaux, la lutte contre la fraude fiscale, pourquoi ne pas envisager un système d'imposition par foyer, en tenant compte d'un quotient familial, à partir par exemple de 10000 euros NET/MENSUEL ?

    L'ETAT, avec ces recettes supplémentaires, devra augmenter le pouvoir d'achat, les retraites, les allocations familiales selon les revenus, et porter le Smic à 1700 euros.

    L'ETAT devra assurer LA SANTE POUR TOUS, renforcer LA SECURITE SOCIALE.

    L'ETAT devra recréer une vraie ECOLE DE LA REPUBLIQUE, une école pour tous; lorsque ce sera réalisé, supprime toutes les subventions aux écoles privées: tous les moyens doivent être utilisés pour former à l'école publique, à l'université, pour la recherche.

    L'ETAT doit défendre notre environnement, lutter contre les pollutions.

    L'ETAT se doit d'offrir un cadre de vie harmonieux en fonction de l'effort demandé.

    Cette action, cette reforme fiscale peuvent- elles  être suffisante? Rétablira-t-elle une solidarité? Est- elle UTOPIQUE?

    En tout cas,  si rien n'est  fait dans ce sens, comment peut-on demander des efforts? Proposer la rigueur ?  Le désendettement ? Sans cela on va à l'échec.

    Donc, dans un premier temps, agir dans notre pays, tout de  suite. Puis agir à l'extérieur. Se battre pour réussir une Europe solidaire et sociale, en finir avec le dumping social, établir un smic européen, contrôler "la finance". Est-il normal que la BCE prête aux banques à 1% avec l'argent des contribuables que reversent les Etats? Ces mêmes banques qui nous accordent des crédits à 4,5, et 18,20 %? Avec nos impôts ? Est-ce normal ?

    Etablir des échanges équitables avec tous les autres pays, en finir avec les écarts de salaires qui favorisent les délocalisations, la casse de nos industries, de nos emplois, et toujours aux profits de quelques individus et au détriment des salariés des  pays "émergents".
    En finir avec les gaspillages, la surconsommation, la surexploitation de notre terre. Que va-t-on laisser aux générations futures?
    François HOLLANDE, s’il est élu, tiendra-t-il compte de la possibilité d'une autre politique? Ou fera-t-il comme tous  les précédents gouvernements de gauche, qui n'ont pas pu empêcher l'accroissement des inégalités, la casse du secteur public, la perte des acquis sociaux, la privatisation des entreprises publiques ? En accompagnant l'économie libérale.

    Plus que jamais il faut une autre politique.

    Plus que jamais il faut une force à la gauche du PS capable d'infléchir le risque de dérive politique, après l'élection de François HOLLANDE.
    MAIS pour cela, dans l'immédiat, PLUS QUE JAMAIS, il faut VOTER UTILE. Il faut VOTER MELENCHON."

    Francis P.

     Fase Ajaccio

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :