• Les nouveaux ayatollahs

    crise-financire-mondiale3

    Mais qui sont ces fameuses agences de notation dont on parle beaucoup ces temps-ci et qui font courir et trembler les puissants de ce monde ? Leur existence  remonte au dix-neuvième siècle. A l’époque elles avaient un rôle discret, celui de noter l’évolution des économies à travers le monde. De nos jours, surtout en raison de la montée en puissance du capitalisme financier, elles ont pris une place prépondérante sur les marchés et s’érigent de plus en plus en censeurs  et en donneurs d’ordre. Ce sont les nouveaux ayatollahs du monde opaque de la spéculation financière. Trois agences dominent actuellement : Woody, Standard and Poor’s et Fitsch. Ces agences font la pluie et le beau temps. Elles distribuent sans état d’âme des bons et mauvais points.  Tous les Etats sont sous leur surveillance constante. Ainsi par exemple, on s’attend d’un jour à l’autre à la dégradation de la note de la France. On devrait perdre notre AAA. Horreur et damnation. Notre président est inquiet. Pourtant il s’est démêlé comme un beau diable pour rester parmi les meilleurs de la classe, à l’instar d’Angela Merkel.

    Perdre des points signifie s’exposer à des taux d’intérêt plus élevés lorsqu’on emprunte auprès des institutions financières. Par exemple l’Allemagne emprunte à 1,7%, la France à 3,5%, l’Italie à 6% et la Grèce à des taux variant entre 8 et 12% ! Cela veut dire que plus on est dans la mouise, plus on va payer des intérêts. On voit d’ici le résultat. Les pays en difficulté s’enfonceront un peu plus dans la crise et leurs peuples seront saignés à blanc par les spéculateurs.

    Il est grand temps de sortir de cette logique infernale. Il faut arrêter de rassurer les marchés, comme le répète à satiété  Nicolas Sarkozy et ces brillants économistes de la pensée unique qui envahissent tout les plateaux de télévision. Aujourd’hui, il ne s’agit plus de rassurer les spéculateurs, en menant des politiques d’austérité de plus en plus dure, mais de les combattre. C’est possible à condition d’en avoir la volonté politique. Il est peu évident que ce soit le cas avec ceux qui nous gouvernent.

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :