• Lettre ouverte au Parti communiste

    Pour une unité populaire en Corse

    sur la base d'un programme anti-austérité

    sans compromission avec les relais locaux du pouvoir dit socialiste

     

    logoensemble

    Lors de l’assemblée citoyenne du 9 septembre organisée par Manca alternativa/Ensemble à Ajaccio un débat soutenu sur le positionnement politique pour les élections territoriales ainsi que les conditions de notre participation à ces élections a eu lieu. A ce sujet, nous vous avons transmis un document politique assez explicite de notre point de vue et positionnement samedi dernier.

    Suite aux questionnements de l’assemblée une réunion extraordinaire des membres du mouvement Ensemble/Manca alternativa a eu lieu ce mercredi 16 septembre afin d’arrêté notre position.

    Nous avons regretté l’absence de réponse aux questions politiques que nous avons soulevées, à chacune de nos réunions communes. Pour Manca alternativa/Ensemble le combat contre le libéralisme et donc l'austérité est incontournable au premier comme au deuxième tour. Ce qui pose la question du 2eme tour, est pour nous, le cas échéant,  la clarté des « alliances possibles ». Nous vous avons proposé la rédaction d’une charte à ce sujet.

    Il est donc  difficile de travailler à l’élaboration de la liste sans avoir auparavant donné une lisibilité et régler ces questions politiques en toute transparence entre nous.   

    Nous avons aussi posé en préalable que ce rassemblement du Front de gauche, s’il devait se concrétiser, devait respecter toutes les composantes dans une juste et équitable répartition où chacun pourrait donner sens à son engagement politique. Ce rassemblement devra aussi donner une place à la société civile, (associatifs, syndicalistes, coopératifs…). Ce  rassemblement, en dehors de toute volonté d'hégémonie de qui que ce soit, doit être plus large que  nos mouvements respectifs. Ceci  est la seule voie ou chemin possible,  pour le Front de gauche, nous regrettons que dès le départ le PCF  n’ait pas eu la volonté de travailler à fédérer les forces de progrès.

    La question du bilan de la dernière mandature est aussi en discussion, car il nous semble qu’il sera impossible de mener une campagne sans une approche critique, car s’il est juste de dire que les élus communistes et FDG au sein de l’assemblée de Corse ont été les meilleurs défenseurs des travailleurs et des services publics, le bilan de l’exécutif ne se résume pas seulement à ces questions.

    Concernant l’élaboration de la liste, nous avons pris acte de la nomination comme tête de liste Dominique Bucchini, même si les règles en vigueur n'ont pas été respectées.

    Le moins que l’on puisse dire, est que le Parti Communiste est en train d’élaborer sa liste et qu’il n’est que très peu pris en compte, ce que nous pouvons exprimer en tant que mouvement politique membre du Front de Gauche.

    Nous sommes d’ailleurs informés par notre direction nationale des textes communs qui doivent présider entre les différentes composantes du FDG pour l’élaboration du programme et des listes pour les élections régionales. Nous sommes en Corse loin des intentions affichées.

    Lors de notre dernière réunion commune à Casanova de  Venaco avant de conclure nos échanges, vous nous avez formulé vos propositions pour la constitution de liste et la 7ème place que vous « reservez » à notre mouvement.  Nous avons pris acte de la proposition sans en débattre car nous avons considéré qu’importe en premier lieu, la question du positionnement politique au premier, comme au deuxième tour. Cette question pourrait être réglée rapidement, il suffirait de lever les zones d’ombres qui existent et de répondre sur le contenu du dossier que nous vous avons transmis. Viendra ensuite le temps d’élaboration de la liste de large rassemblement.

    La situation régionale, nationale et internationale aujourd’hui suppose que nous soyons à la hauteur d’un large rassemblement anti austéritaire, une pierre dans notre bataille pour l’émancipation humaine.

    En tout état de cause, vous avez compris que nous nous prononçons pour un positionnement politique clair (pas de chèque en blanc à une majorité de pouvoir) et le respect des composantes, l’équité dans l’élaboration de la liste. 

    Ajaccio le 16 septembre 2015

    L’équipe d’animation régionale du mouvement  Manca alternativa

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :