• Liberté, égalité, fraternité et laïcité...

    Chaque conflit génère ses pro... et ses anti... La communauté internationale  reste divisée, donc impuissante, tant les intérêts y sont contraires. Guerre froide, guerre de religion, guerre ethnique, guerre civile, guerre économique… Voilà les grands thèmes de l’actualité internationale !  Des Israéliens massacrent des Palestiniens, des Djihadistes assassinent et installent la barbarie en Irak et en Syrie. En Ukraine, la guerre civile a créé les conditions d’une nouvelle guerre froidediogène_mouton entre la Russie et l’Occident. En Afrique, des ombres humaines disparaissent comme des bulles d’air éclatées : les épidémies, la faim et la barbarie tuent. Des gens se mobilisent mais ils ne sont jamais assez nombreux… Rien n’y fait, comme si tout cela était du domaine de la fatalité ou dans l’ordre des choses.

    En France, les pro-palestiniens ont, à juste titre, dénoncé les massacres des Palestiniens. Parmi les intellectuels juifs et la population israélienne, des personnes sont suffisamment courageuses pour dénoncer aussi  les agissements guerriers du gouvernement israélien et la colonisation des territoires occupés en Cisjordanie. A contrario, nous déplorons l’attitude de ceux qui utilisent le conflit israélo-palestinien pour tenir des propos antisémites, comme nous déplorons le cynisme des Sionistes qui instrumentalisent l’antisémitisme et la Shoah pour défendre, faute de justifier, une politique colonialiste et meurtrière.

    En ce qui concerne la persécution et les massacres de non-musulmans en Syrie et en Irak, nous espérons que les Français musulmans montreront la même solidarité que celle offerte aux Palestiniens. Ils devraient prendre conscience que leur silence et les provocations des Intégristes ne font qu’alimenter l’islamophobie et la xénophobie, fonds de commerce de l’extrême-droite. Ceux qui se taisent partagent, avec les intégristes, une part de la responsabilité dans la montée de l’islamophobie. Il faut rappeler que les dictatures d’extrême-droite s’appuient sur le fait religieux et racial. Les fondamentalistes et autres intégristes sont semblables aux islamophobes. Ils sont le plus souvent antisémites et font de l’intolérance leur mode de pensée. Tous créent et exacerbent les tensions pour déstabiliser les démocraties. Ils le font au nom d’une religion et se servent des progrès technologiques (notamment en communication)  pour prôner un retour au Moyen-âge.

    Une nation libre ne peut se constituer à travers une religion. Il n’existe pas de nation musulmane, juive ou chrétienne en dehors de la constitution de fausses républiques et de vraies dictatures. Seule la laïcité est la garantie de libertés fondamentales face à des visées fondamentalistes et racistes. Le racisme produit du racisme et l’intolérance de l’intolérance.

    On peut se demander à qui profitent les crimes et quels en sont les principaux responsables ?  Il y a le culte de l’argent et l’argent des cultes. Toutes les guerres ont besoin de financements et ce sont forcément les financiers qui tiennent les ficelles de tous les pantins avides de sang, d’argent et de pouvoir. La religion n’est aussi pour bon nombre de ces barbares qu’un prétexte à satisfaire leurs plus bas instincts. Tous les financiers des armées de l’obscurantisme font bon ménage là où il y a matière à investir et à faire des profits. On nous explique que le Qatar et la Turquie financeraient les islamistes sunnites, que l’Arabie Saoudite les a financés un temps. Cela ne les empêche pas de faire des affaires en Occident. Cela n’empêche pas les marchands d’armes de vendre des armes aux belligérants. Qui finance et arme les autres fondamentalistes chiites? L’Iran ? Qui d’autres alimentent la haine entre chiites et sunnites ? Qui d’autres les poussent à tuer et s’entretuer.   

    La propagande libérale a fait entrer dans les cerveaux que seul le profit engendre le progrès, en laissant la charité aux religieux et l’humanitaire aux ONG. Les profiteurs fomentent et entretiennent les guerres, creusent les inégalités, détruisent la planète… C’est le profit qui exclue et exploite la misère. C’est le profit qui crée les légions terroristes et pousse des croyants à chercher leur avenir dans la religion, là où de fausses lumières les attirent dans l’obscurantisme. Tant que le droit au profit primera sur tous les autres droits, l’humanité ne trouvera pas la paix. Quelques uns disposent avec cynisme de toutes les richesses matérielles du monde : ils sont les vrais responsables de la misère et des guerres. Dans l’actualité, nous avons relevé que la palme du bling bling est détenue par un homme d’affaires indien qui s’est offert une chemise en or pour son anniversaire (coût 160.000€ auxquels s’ajoutent les frais de gardes du corps) et ce, dans un pays où le plus grand nombre vivent dans la plus grande misère, sans aucun droit social. Quelle provocation immonde! On pourrait en citer bien d’autres cas révoltants.

    Dans les anciennes colonies du monde occidental, des fanatiques font de la religion le pilier de leurs pouvoirs et de leurs fortunes. Ils sont prêts à de nouveaux pogroms et génocides, sachant que la communauté internationale est impuissante à les empêcher, puis à les faire reconnaître par les génocidaires.  C’est le cas de la Turquie dont l’Etat n’a toujours pas reconnu le génocide arménien et qui glisse de la laïcité vers l’intégrisme sous la houlette de son premier ministre et futur président, Erdogan qui a le profil du dictateur. 

    C’est aux démocrates musulmans, juifs, chrétiens, de toutes religions, athées ou agnostiques… de condamner avec force tout intégrisme religieux et de défendre avec force la laïcité. C’est aux Etats démocratiques de la faire respecter dans tous les secteurs où elle est remise en cause. L’angélisme comme la haine n’ont jamais réglé les problèmes entre communautés. Le Monde a besoin de tous les démocrates et de tous les humanistes pour faire face à la folie des uns et au cynisme des autres. Les manifestations de soutien et le boycottage sont des moyens d’expression contre l’intolérance, le racisme et l’affairisme. L’éducation laïque doit apporter à tous un niveau culturel suffisant pour installer la tolérance et proscrire le prosélytisme sectaire et religieux qui engendre la haine et la violence. L’intégrisme est fabriqué par de faux sages possédés par leurs démons.

    L’Etat devrait garantir à tous les moyens de vivre, c’est-à-dire de se loger, de se nourrir, de se soigner et d’élever des enfants pour sortir de l’apartheid social où nous mènent l’économie libérale et sa mondialisation. Les inégalités sociales sont devenues inacceptables. Ce sont les droits sociaux qui doivent progresser partout et non pas les inégalités. Les Etats dominateurs devront renoncer à tout colonialisme ou néo-colonialisme pour établir une paix durable dans le Monde. L’immigration massive dont on nous rabat les oreilles est la conséquence des guerres et de la misère. Ce n’est pas une invasion barbare mais l’arrivée de pauvres gens pour lesquels l’exil est la seule solution à leur survie. Beaucoup meurent dans ce voyage vers un hypothétique Eldorado qui devient le plus souvent un autre enfer organisé par des réseaux mafieux et entretenus par un manque de structures d’accueil. D’aucuns les stigmatisent comme des pestiférés et les chargent de tous les maux de la société alors qu’ils en sont des victimes traitées comme des délinquants. Parmi les xénophobes, figurent ceux qui oublient leurs propres origines. D’autres, bien que naturalisés à leur demande ou celle de leurs parents, se comportent comme des ennemis de la société française et donnent l’exemple d’un refus d’intégration, en portant de façon ostentatoire et provocatrice des tenues imposées par l’intégrisme religieux. Ils créent un climat de peur et de rejet.  Crises identitaires et crises sociales sont des contextes favorables aux dérives. Le Front national s’y sent comme un « poison dans l’eau ».

    Sur le plan social, le pacte de responsabilité est sur les rails de l’austérité sans baisse des charges salariales dans le budget de la sécurité sociale, mesure retoquée par le Conseil constitutionnel. Les baisses des charges patronales sont certifiées conformes. Manuel Valls, avant de prendre ses congés, gâchent un peu plus les nôtres en annonçant une rentrée sociale difficile… Nous vous laissons deviner pour qui, selon lui, ce sera difficile.

    What else ?  François Hollande se repose à la Lanterne, ce symbole laissé par les Royalistes et devenu celui de la dérive bananière de la République française…

    Ah ! ça ira, ça ira, ça ira !

    Les aristocrates à la lanterne,

    Ah ! ça ira, ça ira, ça ira,

    Nous n’avions plus ni nobles, ni prêtres,

    Ah ! ça ira, ça ira, ça ira,

    L’égalité partout régnera.

     

    Cette lanterne n’est pas celle de Diogène. Notre Président a mis du temps à comprendre ce qui se passait en Syrie, en Irak et en Palestine, après avoir manqué de recul dans l’affaire ukrainienne. Il regarde de temps en temps du côté de l’Afrique  pour n’y voir que ce qu’il veut y voir. Il se complaît dans les commémorations et les funérailles nationales. Il semble avoir un goût prononcé pour les chrysanthèmes et les discours pseudo-humanistes. L’anaphore, quand elle le tient, fait, de belle haleine, cascader, cascader la vertu sans autre risque que celui d’oublier ses promesses. Venus aurait-elle prise sur lui comme sur la belle Hélène d’Offenbach ?

    Il faut lutter contre les hommes,
    il faut lutter contre les Dieux.
    Vous le voyez tous, moi je lutte,
    je lutte et ça ne sert à rien,
    Car si l'Olympe veut ma chute?
    Un jour ou l'autre il faudra bien.
    Dis-moi Vénus, quel plaisir trouves-tu 
    à faire ainsi cascader la vertu ?

    Si son quinquennat n’est pas celui de son mariage, il est celui des enterrements. Avec ses cravates sombres et ses costumes gris, il ressemble à un croquemort. Il veut enterrer la Gauche et  divise les Français par l’accroissement des inégalités sociales. Il ne crée pas d’union nationale dans des conflits comme ceux d’Ukraine et de Palestine, par des premières prises de position précipitées et partiales. Il parachève l’œuvre de Sarkozy, en faisant de la France le pays de l’abstentionnisme électoral, de l’islamophobie, de l’antisémitisme et de la xénophobie. Il laisse le champ politique à l’extrême-droite et à l’intégrisme religieux. Il ménage les riches en poursuivant une politique économique libérale et antisociale. Il n’a fait qu’accentuer la déprime générale, sans endiguer le chômage.

    Oui ! La rentrée sociale sera difficile pour tout le monde mais aussi pour Hollande, Valls et leur gouvernement. Quelle espérance ont-ils fait naître ? Aucune. L’actualité internationale et nationale n’est faite que d’angoisses et de guerres pour les peuples, pendant que les financiers et leurs politiciens ont les yeux rivés sur les cotations en Bourse et les agences de notation. Ils ont leur religion : l’argent. Elle est aussi destructrice et criminelle que l’intégrisme des Djihadistes et autres fanatiques religieux. L’argent est souvent, pour eux aussi,  un dieu inavoué car il donne un pouvoir de domination et permet toutes les barbaries.

    L’été n’aura laissé aucun répit. Pendant qu’on déplore que la majorité des Français ait le moral au plus bas, l’actualité nous enfonce un peu plus chaque jour dans la déprime…

    U citadinu làicu

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :