• Macron en marche pour le Medef !

    Macron en marche pour le Medef !Alors que des milliers de jeunes et d’adultes passent des « nuits debout » pour un avenir meilleur que celui promis par la loi Travail qui devrait porter le nom d’Emmanuel Macron et non pas celui de son prête-nom Myriam EL Khomri, l’ancien banquier chez Rothschild se met en marche vers sa grande ambition, gonflé à bloc par la presse libérale qui a fait de lui le mythe du petit génie de l’économie pour nous mystifier. L’ambitieux énarque a trouvé son créneau ni de droite ni de gauche. Il espère réunir, sous son panache blanc,  l’aile social-libéral du PS, l'essentiel des centristes et l'aile la plus progressiste des Républicains. Il veut profiter de l'ampleur de l'impasse politique dans laquelle le pays est aujourd'hui embourbé pour se créer un chemin vers l’Elysée. Il a donc officiellement annoncé la création du mouvement « En marche », derrière lequel se profile l’Institut Montaigne. C’est Médiapart qui a soulevé le lièvre ultra-libéral et patronal. Cet institut a été créé par des patrons pour les patrons pudiquement nommés « entrepreneurs ».

    Ne vous laissez pas abuser par un clip fourre-tout qui cache une politique antisociale au service du patronat. C’est un clip réalisé par des communicants pour le patronat et les blocages dont il parle sont les acquis sociaux, les salaires et la sécurité de l’emploi. La liberté qu’il évoque, c’est la déréglementation du travail.

    L'Institut Montaigne est un groupe de réflexion proche des idées du Medef. Durant les dernières années, il s'est notamment positionné pour donner la priorité aux accords d'entreprises sur le code du travail, pour supprimer les allocations logement (APL) pour les étudiants non-boursiers, pour travailler plus sans gagner plus, rendre dégressives les indemnités chômage, supprimer la prise en charge du congé parental, et porter l'âge de départ à la retraite à 63 ans. Il a également conceptualisé le "choc de compétitivité" repris à leur compte par Nicolas Sarkozy et François Hollande.

    Le mouvement « En Marche » a été domicilié chez le directeur de l'Institut Montaigne, au 33 rue Danton, 94270 Kremlin-Bicêtre. Véronique Bolhuis en est la directrice de publication et l’éditrice. Elle est la compagne de Laurent Bigorgne, le directeur actuel de l'Institut Montaigne, précise Mediapart. Et l'adresse de l'association est celle du domicile privé du couple.

    Il faut rappeler que l’Institut Montaigne a été créé par Claude Bébéar, polytechnicien qui a créé le groupe AXA en 1985. En mai 2000, il confie les rênes de la présidence du directoire d'Axa à Henri de Castries et devient président du conseil de surveillance d'Axa. Par ailleurs, il crée avec Alain Mérieux et Henri Lachmann l'Institut Montaigne qu'il préside. Il est également membre du comité de soutien de l'Institut Turgot, un autre think tank libéral. En 1997, George Bush lui remet le Point of Light Award, un prix destiné à récompenser l'entreprise "la plus en pointe dans le domaine du mécénat humanitaire". Pour la première fois ce prix fut remis à une entreprise non américaine. D'après Le Canard enchaîné, Claude Bébéar aurait financé de façon importante La Manif pour tous, mouvement opposé au mariage pour tous. Le 13 juin 2001, il est mis en examen avec Henri de Castries pour "blanchiment de capitaux aggravé" dans l’affaire Paneurolife, ce qui lui vaut de passer une nuit en cellule. Cette affaire s'est soldée par un non-lieu général.

    D'après sa déclaration à la suite de sa nomination au conseil des sages mis en place par le Medef, il percevrait une retraite Axa de 438 000 €, des jetons de présence Mutuelles Axa, BNP-Paribas, Schneider et Vivendi pour un montant de 360 000 € et 3 340 000 stocks options Axa. Son patrimoine s’élèverait à 106 millions d’euros. Mais selon le Canard Enchainé qui l'écrit dans l'article "le grand chef des goinfres", sa fortune pourrait s'élever à un milliard d'euros.

    L’Institut Montaigne est un soit disant club de réflexion où patrons, entrepreneurs, hauts fonctionnaires et politiciens se côtoient. Emmanuel Macron a participé avec d’autres hommes politiques à une vidéo vantant les mérites de l’Institut Montaigne. Voici la vidéo…


    13 regards sur l’Institut Montaigne par institutmontaigne

    Une grande manipulation politico-médiatique est en marche. Ne vous laissez pas abuser par la presse libérale et sa nouvelle créature politique !

     Pidone

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :