• Merkozy candidat à sa succession...

    sarkomerkel

     

    C’est la CDU, parti politique d’Angela Merkel qui annonce la candidature de Sarkozy à la Présidentielle. Sarkozy avait soutenu  la chancelière en 2009. Elle participera aux meetings de Merkozy… «Angela Merkel va soutenir Nicolas Sarkozy lors de rendez-vous de campagne au printemps» précise  le discours d’Hermann Gröhe, le secrétaire général de la CDU, Ce dernier a  réservé aussi quelques piques à l'adresse de François Hollande et du PS, accusés d'être «empêtrés dans leurs rêves ».

    Pour la CDU, il ne fait donc aucun doute que Nicolas Sarkozy sera bien candidat à sa propre succession. Au Parlement européen, les députés de l'UMP côtoient ainsi ceux de la CDU au sein du groupe du Parti populaire européen (PPE) qui rassemblent les partis démocrates-chrétiens, conservateurs et de centre-droit.

    La grande famille des ultralibéraux serrent les coudes. En France les hommes liges de Sarkozy font assaut d’arrogance tout en mettant en avant celle du candidat socialiste. Au moment où un rapport de l’OIT épingle la politique économique et social de l’Allemagne comme cause structurelle de la crise de l’euro, Angela Merkel vient soutenir Sarkozy pour, avec la complicité de ce dernier, imposer le modèle allemand largement vanté par la propagande ultralibérale de ceux qui ont profité et veulent encore profiter de la spéculation financière.

    « Produire plus et dépenser moins » est le slogan d’un Sarkozy qui n’ose pas dire « Travaillez plus pour gagner moins » car c’est de cela qu’il s’agit. C’est ce qu’ont imposé les dirigeants allemands depuis la réunification de leur pays. C’est en diminuant le coût du travail et le pouvoir d’achat des Allemands que les industriels allemands ont orienté leur économie sur l’exportation. C’est cette politique qui mène à l’effondrement de la consommation intérieure dont dépendent les autres pays d’Europe dont la France. Pour tirer profit de sa balance économique et donc de ses exportations, l’Allemagne impose un euro fort qui pénalise l’exportation chez ses voisins. C’est l’Allemagne qui défend le système financier cause des dettes souveraines astronomiques au profit des banquiers et des spéculateurs.

    «  Garde-moi de mes amis, je m’occupe de mes ennemis » Ce dicton rappelle qu’il faut se méfier davantage des amis que des ennemis. Angela Merkel est une amie de la France dont on se passerait volontiers.

    Un modèle à ne pas suivre...  

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :