• Notre volonté de vivre mieux en Corse

     

    Le futur ne pourra pas se passer des jeunes

     

    Notre volonté de vivre mieux en CorseJe suis née à Ortiporio, village de Castagniccia, d’un père berger et d’une mère au foyer.

    Je m’engage sur la liste « L’avenir, la Corse en commun » pour porter à la C.T.C  la voix de celles et de ceux qui, comme moi, veulent une société plus juste, plus humaine, plus sociale.

    Aujourd’hui, animatrice en langue et culture corses, je suis toujours en situation de précarité au sein d’une association à but culturel, en Contrat Unique d’Insertion.

    Depuis de nombreuses années, comme certains d’entrevous, j’ai multiplié les petits boulots de CDD en contrats aidés. Je connais donc les difficultés liées à ces emplois précaires : fins de mois difficiles, angoisse de l’avenir, demandes d’aide-sociale, pointage à Pôle Emploi…

    J’ai aussi connu les galères des femmes seules élevant leurs enfants dans ce monde individualiste. Comment les faire garder en fonction des horaires de travail ? Comment gérer leurs maladies ? Comment s’organiser durant les vacances scolaires ?

    Vous êtes nombreuses et nombreux aujourd’hui à vivre dans ces conditions, n’en doutez pas, je serai votre voix déterminée à l’assemblée.

    J’ai aussi travaillé pour des personnes âgées en milieu rural, j’ai pu constater leur isolement, leur difficulté de vivre avec une pension de misère. Je sais combien il est urgent de les accompagner, de maintenir les liens sociaux dans la ruralité.

    Je travaille aujourd’hui auprès des jeunes. J’essaie de leur expliquer que le futur ne pourra pas se passer de leur engagement. Et cet engagement est vital pour aboutir à une société plus juste : travailler n’est pas une récompense mais un droit.

    Ne vous laissez pas mettre de côté, vous avez la possibilité d’exprimer par votre vote votre choix de vie, votre volonté de mieux vivre ici en Corse. Soyez combattifs !

    Les candidats de « L’avenir, la Corse en commun » seront vos porte-paroles !

    Amélie Raffaelli-Franceschi

    En corse.

    Sò nata in Ortiporiu, paese di Castagniccia, d’un babbu pastore è d’una donna di casa. Mi impegnu nantu à a lista di « L’avvene, a Corsica in cumunu » per purtà à a C.T.C a voce di quelle è quelli chì, cume me, volenu una sucietà più ghjusta, più umana, più suciale.

    Oghje, animatora in lingua è cultura corse, sò sempre in situazione di precarita in C.U.I

    Dapoi tant’annate, cume certi, aghju multiplicatu i “travagliucci”. Da CDD à cuntratti precari, cunnoscu dunque i mesi diffìciuli, l’ angòscia di l’avvene, e dumande d’aiutu suciale, puntighjà à « Pôle Emploi »…

    Aghju cunnisciutu l’imbrastachi di e donne alevendu sole i so zitelli indè  stu mondu individualistu. Cume fà per fà curà i so figlioli quandu si travaglia tardi ? Cumu fà quand’elli so malati ? Cume fà durante è vacanze ? Simu numerose è numerosi oghje à vive ind’è ste cundizione.  Siite sicura, seraghju a vostra voce determinata à a C.T.C.

    Aghju travagliatu dinù per i nostri anziani ind’è i paesi, aghju vistu u so isulamentu, e so difficultà a vive cun pensione di miseria. Sò quantu hè impurtante d’accumpagnali è di mantene relazione suciale indè sti lochi di a ruralità.

    Oghje travagliu accantu à a ghjuventù. Pruvu à spiegali chì l’avvene ùn pò passassi di u so ingagiamentu. È chì ghjè indispensèvule per cunstruì una sucietà più ghjusta : travaglià ghjè un dirittu, micca una ricumpenza !

    Ùn vi lasciate micca mette fora di a pulìtica, avete a pussibilità di sprimavi, di sceglie a vostra vita, a vostra vuluntà di campà megliu quì in Corsica.

    Luttate !

    I candidati di « L’avvene, a Corsica in cumunu” seranu i vostri portavoce.

     

     

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    J.Defranchi.
    Mercredi 25 Octobre à 09:02

    Bonjour Amélie.

    Bon courage, nous sommes à tes côtés pour apporter aux Corses un avenir meilleur.

    Nous serons forts si nous sommes unis.

    Amitié.

     

    Ghiacumu Defranchi.

     

    Salute  Amelia.

    Curraghiù a te, simù a fiancu a te per purta a i Corsi un  avenu piu bonu.

     

    Forti  saremu , si uniti semi.

     

    Ghiacumu Defranchi.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :