• On peut créer la surprise

    Nos candidats à la recontre des habitants de nos quartiers

    La campagne électorale pour les Départementales est bien lancée, du moins pour Manca alternativa et le Parti de gauche. Militants et candidats ne ménagent pas leurs efforts. Ils parcourent les rues d’Ajaccio, en long et en large. Ils grimpent allègrement les étages des immeubles, sans prendre l’ascenseur. De mauvaises langues disent qu’ils préparent les  jeux olympiques. Plus sérieusement, les uns et les autres vont à la rencontre de la population des 2e et 3e cantons de la Corse du sud. Ils proposent un programme et des idées à débattre. Programme et idées qui s’appuient sur un socle : « l’humain d’abord ». C’est ce qui fait l’originalité de leur démarche, contrairement aux autres candidats dont la préoccupation essentielle est de conquérir un siège. D’ailleurs, en lisant leur prose on est rapidement fixé sur leurs intentions.

    Les rencontres avec la population, dans sa diversité, permettent de mieux mesurer l’attente des électeurs, mais aussi et surtout de leurs craintes et de leur désespérance, pour beaucoup d’entre eux. La misère s’insinue de plus en plus. Il faut le souligner, la politique d’austérité et de régression sociale menée par François Hollande et son gouvernement est loin d’arranger leur situation. Nos militants ont souvent entendu des cris de désespoir qui peuvent se traduire par un rejet de la politique. Le « tous pourris » gagne beaucoup de consciences, avec pour conséquences, soit le refuge dans l’abstention, soit – et c’est pire – le vote pour le parti de la haine, le racisme – c’est la faute à ces étrangers qui viennent manger notre pain – et l’antisémitisme.

    Mais il y a aussi ceux qui réagissent plus positivement. Les débats engagés lors  des porte à porte montrent également une volonté de ne pas baisser les bras et de relever la tête. Parmi ceux-là, beaucoup ont affirmé vouloir voter pour nos candidats. Malgré une image de la gauche, fortement écornée par la politique du pouvoir dit socialiste, quelque chose est en train de bouger. Nos candidats peuvent créer la surprise. En tous cas, ces élections nous permettrons d’affirmer notre présence en Corse du Sud.

    Après une semaine d’intenses activités sur le terrain, nos militants et nos candidats ont décidé, vendredi soir, 13 mars, de souffler un peu et de profiter ensemble d’un couscous préparé par une association de Tunisiens.

    La campagne se poursuivra la semaine prochaine avec autant de détermination.

     

    CIMG1543
     
     
    CIMG1549
     
     
    CIMG1555
     
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :