• Pas question de renoncer à la lutte

    Déclaration commune de Manca alternativa/Ensemble (membre du Front de gauche), Europe Ecologie les Verts et de Nouvelle donne à la veille des élections territoriales de Corse

     

    Pour une Corse de solidarité et de fraternité

     

    affichelectionsterritoriales

    C’est dans un contexte d’état d’urgence que les élections territoriales des 6 et 13 décembre 2015 vont se tenir, conséquence des attentats barbares commis à Paris et à Saint Denis par des terroristes, fanatisés, fascistes, manipulés par Daesh et probablement par quelques dictatures du Proche-Orient. La guerre s’intensifie en Syrie et en Irak, avec son cortège de malheurs pour les populations civiles, poussant un grand nombre d’entre eux sur les routes de l’exil, en direction des pays européens. Le risque d’enlisement est grand. Voir l’Afghanistan et l’Irak.

    L’état d’urgence ne doit cacher la réalité sociale et économique du pays

    Dans ces conditions, les élections territoriales sont reléguées au second plan, comme d’ailleurs tous les problèmes de fond auxquels la population française est confrontée : chômage, précarité, perte du pouvoir d’achat, attaques contre les services publics, privatisations, pacte de stabilité, démantèlement du code du travail, etc. Si la situation n’était pas aussi grave, d’aucuns pourraient se risquer à dire que c’est du pain béni pour François Hollande et son gouvernement dit socialiste.

    Pourtant ces élections constituaient – et constituent toujours pour Manca alternativa/Ensemble, Europe Ecologie les Verts et Nouvelle donne, regroupées  dans une coalition sociale, politique, écologique et culturelle, nommée Via – un moment important pour dénoncer la politique d’austérité et de régression sociale du pouvoir en place, comme elles constituent un moment pour dénoncer les pratiques claniques, les combinaisons politiciennes, le règne des dynasties politiques qui emboucanent la Corse depuis des lustres.

    Via poursuit sa lutte pour une autre Corse

    Manca alternativa/Ensemble, Europe Ecologie les Verts et Nouvelle donne ne participeront pas à ces élections territoriales. Elles le regrettent profondément. Une voix inédite ne se fera donc pas entendre. Une voix autre que celles qu’on entend depuis toujours, celles des professionnels de la politique, plus soucieux d’occuper des places plutôt que des servir les intérêts de la grande majorité des Corses. Cela n’a pas été possible pour des problèmes administratifs. La liste élaborée en commun a été invalidée par la commission électorale de la préfecture.

    Pour autant, les trois organisations ne renoncent pas à la lutte politique. Elles s’efforceront de faire entendre leurs voix. Elles feront connaître leur programme qui peut se résumer ainsi : Les propositions s'appuient sur un développement social, économique écologique et culturel, rompant avec la logique actuelle basée sur le profit et la spéculation financière.

    Rompre avec la logique du profit

    VIA est pour la création d’emplois de qualité, utiles pour le développement de l’économie sociale et solidaire, contre l’économie de la rente et du tout tourisme. Elle est pour la transition écologique, pour la protection de l’environnement, pour la relance de l’agriculture, la protection des terres agricoles et l’exploitation maîtrisée de la forêt, pour les économies d’énergie et l’utilisation des énergies nouvelles,  pour le développement culturel et contre la spéculation foncière et immobilière. Un tourisme équitable et durable doit être encouragé. Elle est pour le strict respect des lois de l’urbanisme telles la loi sur le littoral et la loi montagne. Le Conservatoire du littoral doit être conforté dans sa  politique d’acquisition et d’aménagement. Elle est pour une gestion publique de l’eau et pour une compagnie maritime publique. La gratuité dans  transports urbains et interurbains doit être un objectif et   l’intermodalité doit être développée. Elle se prononce pour la promotion de la langue corse et le plurilinguisme, la valorisation de notre patrimoine par une politique publique de la culture impulsée dans les territoires et harmonisée par la Collectivité Territoriale de Corse. La Corse a besoin d'un développement global et durable rompant avec la logique actuelle, basée sur le profit et la spéculation financière. Elle rejette avec force toute forme de xénophobie, de racisme et d’antisémitisme. Elle s’engage à lutter contre toutes les violences, en particulier celle faite aux pauvres, aux femmes, aux réfugiés et autres migrants, celle des armes et des mafie.

    Transparence de la vie politique

    VIA se prononce pour la transparence de la vie politique. Les élus doivent coopérer loyalement avec toute la population, afin de répondre à ses préoccupations et à ses besoins urgents. Le non cumul des fonctions exécutives dans l'espace et le temps (jamais plus de deux mandats) doit être la règle.

    Trois exigences à tenir

    Enfin, VIA rappelle trois exigences fondamentales :

    - dénonciation de la politique d’austérité et de régression sociale du pouvoir dit socialiste,

    - dénonciation des pratiques claniques et des dynasties politiques,

    - pas de compromission au premier comme au second tour des élections avec les représentants ou alliés locaux du Parti socialiste.

    VIA appelle les électeurs à se déterminer en fonction de ces exigences.

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :