• Plus que jamais

     

    Plus que jamais

     

    Le vote avec Jean-Luc Mélenchon

     

    Les comités JLM2017 de la Corse du Sud et Manca alternativa/Ensemble ont tenu une conférence de presse, mercredi 30 novembre, place Abbatucci, à Ajaccio. Au menu : l’état de la préparation des prochaines élections présidentielle et législatives.

    Il a été question au préalable de la situation politique au lendemain de la primaire de la droite. Primaire qui a fait l’objet, pendant plusieurs semaines, d’une insupportable campagne médiatique de la part des media. Le vainqueur de cette primaire a été, contre toute attente, le troisième larron, à savoir François Fillon, homme nouveau comme il se doit.

    Que nous propose le nouveau champion de la droite ?

    Un programme ultra conservateur

    « Un programme ultra conservateur, avec quelques relents de pétainisme, un programme de régression sociale et d’austérité, jamais égalé ». Quelques exemples édifiants ont été évoqués. Suppression de 500.000 postes en cinq ans dans la fonction publique avec des conséquences dramatiques dans des secteurs tels les hôpitaux, l’éducation nationale, la recherche, la police, etc. Suppression des 35 heures. Nouvelle attaque contre le code du travail, déjà largement malmené par la loi El Khomri, pour donner un plus de flexibilité dans les entreprises. Augmentation de la TVA (22%). Suppression de ‘impôt sur la fortune (ISF). Droit à la retraite à 65 ans. Nouvelle attaque contre la Sécurité sociale dans le but de gommer définitivement cette grande conquête issue du programme du Conseil national de la Résistance. Etc. Comme l’ont souligné les intervenants, « le programme de la droite s’inscrit dans la logique du capital et de régression sociale. Malheureusement, Il ne diffère pas fondamentalement des mesures développées par François Hollande et son gouvernement depuis 2012 ».

    La lourde responsabilité du pouvoir dit socialiste

    Et d’ajouter, « Cela pose le problème de la responsabilité du pouvoir actuel. Au lieu de casser la logique du capital, François Hollande s’est évertué à l’accompagner, tournant le dos à ses engagements devant les électeurs de gauche. Il a pratiqué une politique de droite. Le chômage n’a pas baissé, le pouvoir d’achat de la grande majorité des salariés et des retraités a régressé. Les délocalisations des entreprises à l’étranger se sont multipliées. Les suppressions d’emplois continuent. (Airbus). C’est dans ce contexte que les tenants du pouvoir vont essayer avec la primaire socialiste de manœuvrer pour tenter de se refaire une virginité. De nous tromper. »

    Il a été dit qu’ « Un Valls, Un Macron, Un Montebourg ne feront pas mieux qu’un Hollande, parce qu’ils sont issus du même sérail, de la même culture politique, une politique politicienne au service  de l’oligarchie financière. Le parti socialiste a glissé à droite et la droite traditionnelle se rapproche des thèses de l’extrême droite. »

    Le seul vote utile et nécessaire

    A partir de ces considérations les intervenants ont estimé que « le vote utile pour une alternative de progrès, c’est  Jean Luc Mélenchon

    Plus que jamaisLa seule alternative possible et faisable, c’est de proposer un programme de rupture avec toutes les politiques menées jusqu’ici. Ce programme c’est « L’avenir en commun », proposé par la France insoumise et son candidat Jean-Luc Mélenchon. Il doit servir de base à la création d’un vaste mouvement populaire dans les prochaines semaines. Il s’agira de redonner confiance aux électeurs de gauche déçus par la politique du pouvoir socialiste et qui se sont réfugiés dans l’abstention. De gagner de nouveaux électeurs. Il s’agira de tout faire pour qu’on ne se retrouve pas en avril 2017 avec, au second tour de la présidentielle, un Fillon et une Le Pen, qui en fin de compte prônent la même politique d’exclusion. Avec Jean Luc Mélenchon, Il s’agira de gagner. C’est possible si on en juge par la dynamique que sa candidature suscite partout. »

    Plus que jamaisToujours au cours de la conférence de presse, il a été annoncé qu’en Corse près de 600 citoyens soutiennent déjà sa démarche. Plusieurs groupes d’appui ont été créés et le comité de soutien JLM2017CORSE est en campagne. Plusieurs réunions de travail ont déjà été organisées sur l’Ile. La prochaine est programmée pour :

     Jeudi 6 décembre, à 18 h00

    Sur le thème

    Agriculture Ecologique et Paysanne

    au LOCU TEATRALE

    quartier Sainte Lucie

    à Ajaccio

    Elargir et renforcer le mouvement

    Les intervenants ont lancé « un appel à toutes celles et ceux qui veulent qu’on en finisse avec les castes, les oligarchies, la politique politicienne. Le mouvement peut et doit s’amplifier. C’est possible. »

    Autres préoccupations des comités de soutien et de Manca alternativa. En premier lieu il faut élargir le mouvement, le renforcer. Déjà de bonnes nouvelles sont parvenues ces derniers temps. « Les militants d’Ensemble auquel est affilié Manca Alternativa ont décidé de s’engager dans la campagne avec Jean Luc Mélenchon à 75%. Le Parti communiste a décidé ce week-end d’en faire de même. On ne peut que s’en réjouir. Ils sont les bienvenus. D’autres soutiens sont attendus, bien au-delà des partis politiques, ceux des travailleurs, des chômeurs, des retraités, des jeunes.

    Les comités JLM2017 et Manca alternativa/Ensemble vont amplifier leurs actions à travers la Corse, pour expliciter le programme de rupture dont une partie sera consacrée à nos problèmes insulaires. Deux réunions ont déjà eu lieu avec l’équipe nationale de Jean Luc Mélenchon pour traiter des questions spécifiques à la Corse. En janvier prochain, le comité de soutien JLM2017Corse rendra public un document. »

    Au-delà de l’élargissement du mouvement, il y a une autre question inquiétante. « Un danger nous guette, le Front national. Il continue à séduire une partie de la population qui se trouve dans la désespérance. Son discours est basé sur la haine de l’autre, l’étranger, l’immigré, le différent. L’Histoire nous enseigne que « Celui qui ignore son passé est condamné à le revivre ».

    A l’issue de la conférence de presse, il a été annoncé également la volonté des comités JLM2017 et de Manca alternativa de présenter et de soutenir, pour les législatives, des candidats dans toutes les circonscriptions de la Corse, sur la base d’une vaste consultation régionale. De même il a été déploré l'absence de France3 Via Stella et de RCFM, media relevant du service public. Une démarche de protestation sera faite auprès des directions. 

     

    Plus que jamais

     

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :