• Quoi de neuf ?

    Que sait-il passé dans l’Actualité ? Entre deux enterrements, François Hollande est passé par la Centrafrique. Il n’avait pas convié Giscard d’Estaing à la cérémonie donnée à Soweto en mémoire de Nelson Mandela. Il ne l’a pas non plus convié à Bangui. Il faut dire que l’ancien Président de la République, romancier et Immortel, a entretenu des relations amicales avec le régime de l’Apartheid  et des plus intéressées avec le tyran Bokassa. L’Homme d’Auvergne nous rappelle le temps où la France avait une politique étrangère cynique. Cette politique a-t-elle changé ? Nous ne reviendrons pas sur l’épisode libyen qui semble avoir laissé quelques traces judiciaires avec les révélations de l’énigmatique Ziad Takkieddine qui recevait en vacances Brice Hortefeux et Jean-François Copé, dans sa luxueuse maison où ce dernier a été immortalisé en train d’y prendre un bain au milieu de la piscine. Nous passerons sur les personnalités de la France- Afrique qui ont disparu ou se font plus discrètes.

    Aujourd’hui, la France est engagée militairement  au Mali et en Centrafrique. Pourquoi se trouve-t-elle isolée alors qu’il s’agit de causes humanitaires ? Pour quelles raisons, ses alliés comme les Etats-Unis et en premier lieu les pays européens n’apportent-ils qu’un soutien moral? La France a-t-elle vocation à jouer le gendarme dans ses anciennes colonies ou bien y défend-elle des intérêts économiques et financiers ? Hollande, comme Sarkozy, considère-t-il que l’homme africain n’est pas encore entré dans l’Histoire, alors que tous les deux ont rendu hommage à Nelson Mandela ? De quel droit, la France exerce-t-elle une sorte de tutelle sur ses anciennes colonies ? Deux soldats français sont morts dès le début des opérations. Sont-ils morts pour rien ? Combien d’autres mourront ? Nous ne nous poserions pas ces questions si la communauté internationale jouait son rôle lorsque sont perpétrés des crimes contre l’Humanité, des pogroms et des génocides. Si le général Hollande pense redorer son blason avec des interventions militaires en Afrique, il se fait des illusions. D’après tous les experts, la guerre au Mali ne fait que commencer et l’isolement de la France en Centrafrique ne lui permettra pas de sécuriser, en quelques mois, le territoire avec 1600 hommes. On l’a déjà constaté puisque les exactions interreligieuses n’ont fait que se multiplier et les déplacés (500.000) sont de plus en plus nombreux sans que les ONG puissent leur venir en aide en toute sécurité.

    Curieusement, les interventions extérieures se multiplient alors même que les budgets militaires sont annoncés à la baisse. Faut-il des guerres pour les voir à nouveau augmenter en 2014 ? Est-ce que ce sera l’écotaxe qui permettra à la France de jouer le gendarme de l’Afrique ou bien des coupes plus importantes dans les budgets d’autres ministères ?

    L’écotaxe, venons-y ! On apprend que les fameux portiques détruits par des bonnets rouges ne servait pas à calculer cette redevance ni à le facturer. Ce sont des mouchards mis en place pour repérer les fraudeurs. La commission de l’informatique et des libertés en avait fait ce constat dans un rapport passé inaperçu en signalant qu’ils étaient inutiles et dangereux pour les libertés publiques. Un magistrat de la cour des comptes les a qualifiés de « système orwellien » en faisant allusion à Big Brother, car ils permettent d’enregistrer les déplacements de millions d’usagers. Donc les bonnets rouges, en brûlant les portiques onéreux et superflus, n’empêchent la mise en place de l’écotaxe. Ayrault y renoncera-t-il avec courage ?

    Ayrault dit avoir eu le courage de reculer comme à chacune de ses mauvaises décisions. Il veut incarner le courage, un mot qui revient chez lui comme le leitmotiv d’une anaphore. On se souvient de celle du candidat Hollande qui peut encore dire « Moi Président » en employant le présent tout en laissant à son premier Ministre le courage de ne pas tenir les promesses du candidat. Quel courage en ce qui concerne l’écotaxe ? Aura-t-il le même en renonçant à l’augmentation de la TVA en janvier 2014 ? Pour remplir les caisses de l’Etat, Hollande et Ayrault ont choisi d’augmenter l’impôt le plus injuste, la TVA qui touche toutes les classes sociales sans distinction de revenus et donc pénalisera davantage le pouvoir d’achat des pauvres et des classes moyennes.

    Du côté de la politiques sociale, quoi de neuf ? Rien en dehors des effets d’annonces comme l’accord  sur la formation professionnelle entre partenaires sociaux pour le redéploiement d’une partie de l’enveloppe des 32 Milliards d’euros. La fameuse inversion de la courbe du chômage n’est pas au rendez-vous comme on le laisse entendre car le chômage de longue durée augmente de façon dramatique.

    Quelle existence peut-on mener quand on perçoit en France un RSA d’un montant fixe de 475 euros par mois ? 12,6% de la population française est touchée par la pauvreté. Une pauvreté qui a littéralement explosé en France depuis 2002 : + 27% ! Un tournant dans l’histoire sociale de notre pays, de même que celui pris par les inégalités qui ont suivi le même chemin depuis l’année 2000.  A Paris, la moitié des sans-abri sont… des familles ! En 10 ans en France, le nombre de familles sans-abri a augmenté de 400%… Dans ce contexte, le SMIG sera revalorisé comme prévu et sans coup de pouce supplémentaire : 1,1%, ce qui correspond à 15 € de plus par mois  pour un temps complet. Pour Ayrault, cette augmentation est déjà un coup de pouce puisqu’elle correspond au double de l’inflation. Si on fait le calcul en divisant par deux, le coup de pouce est donc de 0,55%, soit 7,5€ par mois pour un temps plein. De quoi jouer un loto, un l’Euro-millions et boire un café en rêvant à des jours meilleurs, si on achète par ailleurs un peu moins pour compenser le coût de la TVA qui augmente en janvier prochain. On donne une obole d’une main et on la récupère avec la TVA de l’autre.

    D’autres contribuables malins n’ont pas besoin de rêver comme le couple Cahuzac. L’épouse de l’ancien Ministre du budget s’est révélée comme une spécialiste de l’évasion fiscale et de la création de trusts en Grande-Bretagne. C’est une spécialité qui permet de confier un bien ou de l’argent à un gestionnaire chargé de l’administrer en toute confidentialité. Il s’agit ni plus ni moins que d’un prête-nom professionnel. L’enquête est en cours pour chiffrer les montants concernés. La presse parle de 2 Millions d’euros déjà découverts et de bien immobiliers achetés pour 2 millions supplémentaires. Seul le chien du couple n’était pas dissimulé dans une niche fiscale. Une autre affaire serait en cours sur le couple Balkany. On se souvient de cet élu déjà condamné (et proche de Sarkozy) disant lors d’une interview qu’en France, il n’y a pas de misère. Cet élu fait partie de ceux qui ont perdu le sens des réalités comme le présentateur de l’émission « Ne touche pas à mon pote » sur la chaîne D8 Cyril Hanouna qui se plaint de ses mensualités de 25.000 € en disant qu’il ne lui reste pas grand-chose à la fin du mois, et d’ajouter : « ça peut paraître beaucoup, mais par rapport à d'autres animateurs c'est très peu". Il prétend presque tout dépenser entre les impôts, ses loyers et les nounous. D’autres s’exilent fiscalement et/ou utilisent les paradis fiscaux.

    Lorsque l’on constate les campagnes immorales contre les fraudes à la prestation sociale, qui ne représentent que 1,2% du total des allocations versées, il faut savoir que les fraudes à l’impôt sur le revenu représentent près de 38% et les fraudes des entreprises 7,5%. Qui utilise la politique des boucs-émissaires contre les pauvres et les immigrés ? Pas seulement le Front National.

    Nous n’avons pas repris toute l’actualité et surtout pas celle anxiogène des faits divers qui attisent le sentiment d’insécurité et détournent les esprits des problèmes sociaux, lorsque les média n’ont pas à se mettre sous les caméras des compétitions sportives, des images de guerre, un grand enterrement, un mariage princier, un couronnement ou d’autres cérémonies.

    Décidément l’actualité n’est pas réjouissante alors que Noël et le jour de l’An arrivent. L’année 2014 apportera-t-elle des réponses à toutes nos interrogations ? Le chômage reculera-t-il ? Hollande mettra-t-il enfin le cap à gauche ? Verra-t-on instaurer un SMIC européen pour lutter contre le dumping social ? Ira-t-on vers plus de justice sociale ? Vous aurez des occasions de montrer votre détermination à placer l’humain d’abord lors des prochaines élections municipales et européenne. Le bulletin de vote est le meilleur moyen d’améliorer le sort de chacun. N’attendez pas d’être le gagnant d’un grattage ou d’un tirage pour rejoindre la petite minorité de nantis qui veut tout et garde tout.

    En attendant des jours meilleurs, nous vous souhaitons FELICE NATALE ! BON CAPU D’ANNU 2013 !

    Pidone

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :