•  

    Lettre aux soutiens de Benoît Hamon

     

    Il arrive que l’Histoire avance à grands pas. C’est ce qui est en train de se passer dans notre pays. Nous, militants de la France insoumise, de la Corse Insoumise avions le sentiment, il y a plusieurs mois déjà qu’une vague de mécontentement et d’indignation sans précédent ne pouvait que finir par se manifester au grand jour.

    Ce jour est arrivé. Après le déni de démocratie qui consistait à enterrer purement et simplement le vote populaire en faveur du non au référendum sur le traité européen, après la mise en pièce du droit du travail grâce à l’utilisation abusive du 49.3, après la complaisance du gouvernement sortant pour le monde de la finance, il fallait bien que le peuple fasse entendre sa voix d’une manière ou d’une autre.

    Il le fait aujourd’hui en créditant le candidat de la France insoumise, Jean Luc Mélenchon  d’un score pouvant lui permettre d’être présent au second tour de l’élection présidentielle et de battre le Front National.

    Je sais, nous savons que des désaccords existent entre nos deux programmes, je sais et nous savons que ces points de désaccord ont empêché qu’une alliance puisse voir le jour autour d’une candidature unique qui aurait assuré un succès certain des forces progressistes. Quelles qu’en soient les raisons, ces dernières sont aujourd’hui derrière nous et il serait vain et parfaitement dommageable de nous y attarder.

    En soutenant Benoît Hamon vous avez fait le choix de soutenir un candidat en rupture avec les dérives libérales du Parti Socialiste, personne ne peut le nier et ceci est tout à votre honneur. Il reste qu’aujourd’hui l’appellation même du parti auquel appartient votre candidat souffre d’un tel discrédit qu’ajoutée aux trahisons dont il a été victime, elle rend impossible un positionnement pour le second tour des élections présidentielles.

    Je comprends parfaitement les réticences qui sont les vôtres à abandonner votre candidat, lequel mérite l’estime de tout un chacun mais, en demeurant sur une telle position, vous ne changerez pas la donne tant l’écart est important. Vous minimiserez peut-être son échec mais ne l’empêcherez pas. A l’inverse, en votant pour la France insoumise, vous apporterez votre soutien à la victoire possible d’un grand mouvement populaire dont vous ne pouvez demeurer absents.

    L’Histoire se joue en ce moment même et les valeurs qui sont les vôtres doivent trouver leur juste place au sein de cette vague qui effraie tant ce monde de la finance et de l’injustice que nous haïssons tous ! Nous voulons donner du sens à une perspective progressiste et nous voulons construire la gauche du 21 ème siècle. Une gauche fidèle à ses valeurs de justice, de solidarité, de dignité et de paix. En Corse aussi nous avons besoin de cet espoir.

    Soutiens de Benoît Hamon vous êtes aussi cette France insoumise, votez pour elle !

    Jacques Casamarta porte-parole de Jean Luc Mélenchon en Corse

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Ce dimanche 16 avril, Jean-Luc Mélenchon était en meeting à Toulouse avec une foule qui doit faire pâlir de jalousie ses concurrents et lui attire les foudres de l'éditocratie de Droite et de la "Gauche de Gestion" chère à Hollande comme argument pour faire une politique de Droite. Voici la vidéo... 

     

    A la fin de son discours toujours aussi talentueux et plein, Jean-Luc Mélenchon a lu un extrait d'un poème de Jacques Prévert sur la liberté. En voici le texte...

    La Liberté, ce n'est pas partir, c'est revenir,
    Et
     agir,
    Ce n'est pas prendre, c'est comprendre,
    Et
     apprendre,
    Ce n'est pas savoir, c'est vouloir,
    Et
     pouvoir,
    Ce n'est pas gagner, c'est payer,
    Et
     donner,
    Ce n'est pas trahir, c'est réunir,
    Et
     accueillir.

    La Liberté, ce n'est pas s'incliner, c'est refuser,
    Et
     remercier,
    Ce n'est pas un cadeau, c'est un flambeau,
    Et
     un fardeau,
    Ce n'est pas la faiblesse, c'est la sagesse,
    Et la
     noblesse,
    Ce n'est pas un avoir, c'est un devoir,
    Et un
     espoir,
    Ce n'est pas discourir, c'est obtenir,
    Et maintenir.

    Ce n'est pas facile,
    C'est si
     fragile,
    La Liberté,

    (Jacques Prévert)

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La montée de Mélenchon dans les sondages donnent de l'urticaire à pas mal de monde, en particulier aux biens pensants, à tous les laudateurs de l'ultralibéralisme, aux possédants, à Hollande, à Fillon, à Macron, à Le Pen, et même à un certain Laurent Berger, secrétaire de la Cfdt, supporter de la loi Elkhomeri. La "panique" suscitée par cette montée est traitée avec beaucoup d'humour par Charline  Vanhoenacker, sur France inter.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Mercredi 12 avril à 19h30, Jean-Luc Mélenchon était en meeting à Lille où 25 000 personnes étaient rassemblées pour l’Avenir en commun. Jean-Luc Mélenchon a répondu aux nombreuses attaques des médias et adversaires politiques, notamment aux unes des «Echos» et du «Figaro». Il a ensuite détaillé nos propositions pour faire le partage des richesses avec le partage du temps de travail : retour réel aux 35 heures, retraite à 60 ans avec 40 annuités, augmentation des salaires et enfin réforme fiscale, qui permettra à tous ceux qui gagnent moins de 4000 euros par mois de payer moins d’impôt mais qui imposera à 90% ceux qui gagnent plus de 400 000€ par an (soit 0,05% de la population). Jean-Luc Mélenchon est ensuite revenu sur l’importance de l’éducation et du savoir, en affirmant que nous reviendrons sur la réforme du collège afin de rétablir l'égalité entre les élèves. Il a rappelé que nous sortirons des traités européens et des traités de libre-échanges comme le TAFTA et le CETA et que nous ferons la planification écologique avec la sortie du nucléaire, le 100% d’énergies renouvelables à l’horizon 2050 et la transition de notre modèle agricole avec l’interdiction des pesticides qui détruisent les sols, la mer et notre santé. Il a présenté nos mesures pour les PME avec la baisse de l’impôt sur les sociétés, le taux d’escompte à 0% et la fin du RSI en permettant aux entrepreneurs d’intégrer le régime général de la Sécurité Sociale. Enfin, Jean-Luc Mélenchon a conclu en disant que la victoire était à notre portée à condition que tout le monde s'investisse dans les 10 jours restant avant le premier tour.

     

    Jean-Luc a cité le long et beau poème de Paul Eluard « Le château des pauvres » dont voici un extrait :

    Il ne faut pas de tout pour faire un monde il faut

    Du bonheur et rien d'autre

    Pour être heureux il faut simplement y voir clair

    Et lutter sans défaut

    Nos ennemis sont fous débiles maladroits

    Il faut en profiter

    N'attendons pas un seul instant levons la tête

    Prenons d'assaut la terre

    Nous le savons elle est à nous submergeons-la

    Nous sommes invincibles…

    Pour lire l’intégralité, cliquer ICI

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  Jacques Casamarta et Christine Malfroy

    candidats de la Corse insoumise aux prochaines législatives dans la 1ère circonscription de la Corse du Sud

    L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Jean-Luc Mélenchon sera-t-il le huitième et dernier président de la Cinquième République avant de passer à la Sixième ? Ce n'est pas impossible ! C'est même possible ! C'est souhaitable ! 

    Lundi 30 janvier, était diffusé sur France 3 le documentaire «Jean-Luc Mélenchon, l'homme qui avançait à contre courant», réalisé par Gérard Miller et Anaïs Feuillette. Ils ont pu suivre Jean-Luc Mélenchon pendant plusieurs mois de campagne (dès juin 2016) pour faire ce portrait du candidat de la France insoumise. Ils montrent comment dans cette campagne, Jean-Luc Mélenchon mène sa stratégie politique pour fédérer le peuple autour de «L'Avenir en commun», programme de la France insoumise.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le 18 avril prochain, Jean-Luc Mélenchon va tenir sept meetings simultanés dans différents villes. Comment est-ce possible? Il sera présent physiquement dans une et se multipliera six fois par ses hologrammes dans les autres villes... Une prouesse technologique qu'il est le seul à réaliser ! La modernité, ce n'est pas que des mots vidés de leur sens comme chez les paléomodernes  d'un libéralisme qui nous conduit à la régression sociale. L'archaïsme, c'est eux ! La modernité c'est la France insoumise !

    Mélenchon au sextuple !

    Google Bookmarks

    votre commentaire