• En plein crise sanitaire le pouvoir macronien passe en force

    Notre premier ministre Edouard Philippe s'est pointé à l'Assemblée nationale, samedi 29 février 2019, à 19 heures, pour y annoncer la nouvelle du siècle, devant un parterre de parlementaires pour le moins clairsemé. Le gouvernement, en accord avec le président de la République, est dans l'obligation d'utiliser le fameux 49-3 prévu par la Constitution. 

    Lire la suite : http://www.mancalternativa.com/ils-l-ont-fait-a183093892

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     En plein crise sanitaire le pouvoir macronien passe en force

    Notre premier ministre Edouard Philippe s'est pointé à l'Assemblée nationale, samedi 29 février 2019, à 19 heures, pour y annoncer la nouvelle du siècle, devant un parterre de parlementaires pour le moins clairsemé. Le gouvernement, en accord avec le président de la République, est dans l'obligation d'utiliser le fameux 49-3 prévu par la Constitution. La raison ? Faire face à l'obstruction de vilains députés de l'opposition de gauche qui ont eu l'outrecuidance de déposer plus de 60.000 amendements ! C'est l'Hôpital qui se fout de la Charité. Bien évidemment, la contre-réforme de la retraite du pouvoir macronien ne pouvait plus attendre, même à un moment où le coronavirus provoque de vives inquiétudes partout sur la planète. Alors on a été dans l'obligation de passer en force. A noter que la plupart des députés de la majorité n'étaient pas au courant de la venue du premier ministre, ni même les secrétaires d'Etat qui n'étaient pas invités au conseil des ministres du matin ! C'est dire le haut degré d'estime que Macron et ses obligés portent à leurs serviteurs zélés. Que pensent tous ces godillots de l'attitude de leurs chefs? La question méritent d'être posée. Il est vrai que nous vivons dans une démocratie exemplaire.

    Donc, le pouvoir va légiférer par ordonnances et au pas de charge sur un projet dont la nocivité et la dangerosité ne sont plus à démontrer. 

    Rappelons que ce projet de contre-réforme de la retraite est rejeté par la majorité des Français et a fait l'objet, depuis le 5 décembre 2019, de nombreuses et puissantes manifestations à travers le pays, y compris en Corse, de grèves et d'actions multiples. Ce projet liquiderait tout notre système de protection sociale, basé sur la solidarité, s'il était adopté. Avec un seul objectif : puiser dans les caisses de retraite au profit des fonds de pension et des compagnies d'assurances, tant il est vrai qu'une manne de plus de 300 milliards peut faire saliver beaucoup de gens et susciter beaucoup de convoitise. 

    Dans cette affaire d'autoritarisme sans précédent - d'aucuns parlent même de coup d'Etat - il est évident qu'il faille, et plus que jamais, continuer la lutte pour le retrait pur et simple du projet de contre-réforme de la  retraite. Lâcher prise, c'est aller à des lendemains qui déchantent.

    Jean-Antoine Mariani

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le 49-3 est arrivé

     

    Le gouvernement MACRON/PHILIPPE déclenche le 49.3.

    Un pouvoir autoritaire se met en place, la démocratie est en danger.

    Le premier ministre vient d'annoncer qu'il allait utiliser le 49.3 pour faire passer son projet de loi sur les retraites sans aucun vote des député.e.s. Le gouvernement a peur de sa propre majorité. 

    Lire la suite : http://www.mancalternativa.com/le-pouvoir-macronien-passe-en-force-a183084370

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Le 49-3 est arrivé

     

    Le gouvernement MACRON/PHILIPPE déclenche le 49.3.

    Un pouvoir autoritaire se met en place, la démocratie est en danger.

    Le premier ministre vient d'annoncer qu'il allait utiliser le 49.3 pour faire passer son projet de loi sur les retraites sans aucun vote des député.e.s. Le gouvernement a peur de sa propre majorité. 

    Cette décision intervient après plusieurs mois de grèves, rassemblements, manifestations et mobilisations massives. Elle intervient aussi après une bataille parlementaire où des député.e.s de la majorité ont multiplié les provocations, les insultes pour seuls arguments.

    Ce passage en force a été décidé dans un Conseil des ministres réuni en urgence pour discuter de la crise sanitaire actuelle en France. Le gouvernement  s’apprêterait-t-il, dans la foulée, à interdire les rassemblements pour s’opposer à ce qui ressemble à un coup d’Etat? 

    Cela démontre une nouvelle fois que ce gouvernement est capable de tout pour imposer sa régression sociale.

    Inseme a Manca/Ensemble ! appelle à la mobilisation !

    Déjà partout dans le pays des rassemblements spontanés se sont déroulés.  Ces premières réactions doivent être le point de départ de nouvelles mobilisations unitaires.

    Nous appelons à amplifier le mouvement de révolte.

    INSEME A MANCA                       

    Dimanche 1 mars 2020 

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Municipales à Ajaccio

    LA CONFUSION

     


    Triste constat : un peu partout en Corse, la campagne des Municipales offre une image affligeante. Fruit d'une hypocrisie aussi lâche qu'électoraliste, la plupart des listes se prétendent en effet "apolitiques".

    Lire la suite : http://www.mancalternativa.com/une-contribution-au-debat-sur-les-municipales-a183007198

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Municipales à Ajaccio

    LA CONFUSION

     


    Triste constat : un peu partout en Corse, la campagne des Municipales offre une image affligeante. Fruit d'une hypocrisie aussi lâche qu'électoraliste, la plupart des listes se prétendent en effet "apolitiques". Alors que le capitalisme, relayé avec zèle par Macron, n'a jamais été aussi destructeur,chacun rivalise de roublardise pour dissimuler son opinion et refuser les"étiquettes". Ainsi se confondent, dans un lamentable marigot, la gauche, la droite, le libéralisme et le nationalisme. Pour les besoins de la cause et par pur opportunisme, on change de casquette selon les circonstances. On se renie sans vergogne, on dissimule et on se mélange. Tout se brouille et s'embrouille. C'est comme si le prétexte d'un enjeu "local" autorisait toutes les compromissions.

    Oubliées, les idées. Bafouées, les valeurs. Tous les coups sont permis.
    Ajaccio n'échappe pas à la règle.Dans un ahurissant embrouillamini, la lutte des places est de rigueur. Sur huit listes en présence, six sont donc sans couleurs, sans odeurs.Tout est dans tout. Les opinions les plus neutres ou les plus contradictoires s'entremêlent pour la circonstance. Priorité aux slogans, aux jolis locaux de campagne et aux parkings ; le reste on s'en fout . La liste d'Etienne Bastelica, pour sa part, se veut de "gauche" tout en alignant dans ses rangs divers libéraux ou socio-libéraux macron-compatibles : une stratégie rassise et mortifère (idem à Bastia), à laquelle INSEME À MANCA a évidemment refusé de se rallier. La liste de Patricia Curcio enfin, qui se veut jusqu'à ce jour "sans appartenance politique" (d'où notre exclusion de fait) se réclame ponctuellement, à présent,de la "gauche radicale", avec une dimension sociale affirmée. Bonne nouvelle, et un espoir pour l'avenir ?
    Pour nous, en tout cas, la clarté politique, le respect des valeurs et le combat anti-capitaliste seront toujours de rigueur, ici et ailleurs.


    Bernard Bouquet

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Transports urbains gratuits à Ajaccio 

    c’est possible

     

     

    Inseme à manca ne présentera pas de liste aux prochaines élections municipales à Ajaccio, ni ne soutiendra de liste. Nous aurons l'occasion d'y revenir très prochainement pour nous en expliquer plus longuement. Le motif est simple. Nous ne sommes pas parvenus à un accord avec nos partenaires qui se réclament de la gauche authentique. Nous le regrettons profondément. 

    Lire la suite http://www.mancalternativa.com/gratuite-des-transports-urbains-ajaccio-a182966642

    Google Bookmarks

    votre commentaire