• Sarkozy nous taxe les Tobin

    hamlet_modifié-1

     

    Sarkozy continue de s’amuser à brouiller les cartes et à faire de la gesticulation médiatique. Chaque jour apporte son lot d’annonces  «fracassantes ». C’est que l’homme est un vrai stakhanoviste. Dernière annonce en date, notre président propose d’installer une taxe Tobin à la française, avant la fin 2012. Il y a un mois à peine, un des ses brillants lieutenants, Pierre Lelouche, secrétaire d’Etat au commerce extérieur, s’exprimant devant le Sénat, disait tout le mal qu’il pensait de la dite taxe, qualifiée au passage de contre-productive. Taxe qui pourrait au demeurant nuire à la place financière de Paris. On n’est pas à une contradiction près dans les sphères du pouvoir politique.
    Donc, Sarkozy récidive. Il nous remet la taxe Tobin sur le tapis. Au G20 de Cannes, il avait fait un discours tonitruant sur la nécessité de moraliser le capitalisme financier et de mettre en place la fameuse taxe. Comme a pu le constater, ce fut un gros bide. Les marchés financiers, sans doute impressionnés par la charge de notre président, continuent allègrement leur sarabande d’enfer en spéculant sans vergogne, et les mesures d’austérité tombent comme à Gravelotte.
    Notre président est un tenace. Il ira jusqu’au bout, même seul s’il le faut. Promis, juré, craché. Mais on doit le reconnaître, une fois de plus cette technique utilisée, qu’on pourrait qualifiée de technique du paso-doble, cache mal les objectifs du candidat président : enfumer le peuple français en lui racontant des sornettes, lui faire oublier le peu glorieux bilan de son quinquennat, lui faire avaler en douceur la mise en place de la Tva sociale et surtout l’amener à renouveler son mandat pour cinq ans encore. Non merci. On a assez donné.

    Nota: En 1999, Sarkozy qualifiait cette taxe d'imbécile, face à François Hollande et Robert Hue. Voir l'article sur Rue89 et la vidéo sur le site de l'INA en cliquant ICI.

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    zippinu
    Samedi 7 Janvier 2012 à 12:48
    Sarkozy veut faire le tobin dans la finance sous la protection de Jeanne d'Arc... une nouvelle volte-face qui n'est pas étrangère à la campagne électorale de la Présidentielle. Jusqu'où ira-t-il? On l'impression que ça sent le roussi pour lui mais n'oublions pas qu'il allume les incendies avant de les éteindre. Dans les fausses promesses, il peut aller très loin avec toujours la même arrière-pensée ultralibérale et clanique. Tobin or not tobin? Là n'est pas la question. Dans sa tragédie, Sarkozy a choisi sa victime: le peuple.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :