• Solidarité avec le mouvement social

    Nous étions avec les syndicats CGT/FO/FSU

    Le 9 avril 2015 dans les rues d’Ajaccio

     

    photo9avril2015-1

     

    « Combattre et réduire le chômage, permettre la création d’emplois en changeant de politique économique, préserver les droits et tous les régimes sociaux, garantir et promouvoir le service public, augmenter les salaires (secteurs publics et privés, les retraites, les pensions et les minimas sociaux ».  Voila l’appel auquel nous avons répondu présents avec le FDG réuni pour soutenir les syndicats qui œuvrent pour les progrès sociaux (inutile de dire que l’absence de certains syndicats, ayant courbés l’échine devant les desiderata du grand patronat, ne nous a guère étonné….).

    Que de cadeaux aux puissants, que de renoncements de la part d’un gouvernement se présentant comme membre de la grande famille de la gauche française….

    Sous d’anciens gouvernements d’union de la gauche, même si le virage libéral avait déjà été amorcé, le progrès social était toujours en marche : 5ème semaine de congés payés, 39 heures puis 35, retraite à 60 ans, abolition de la peine de mort, RMI, CMU, régularisation de sans­-papiers, montrant les bienfaits et la volontés du vivre ensemble au sein de notre nation...Sous ce gouvernement PS, qui n’a de socialiste que le nom lui servant à mieux détruire l’image de la gauche française, une politique profondément libérale est mise en œuvre, abandonnant toutes les valeurs qui ont fait le liant entre les différentes  formations de notre belle famille politique.

    50 milliards d’euros d’aides au patronat sans contre parties, privatisations des fleurons de l’industrie nationale, politique internationale guerrière et aux ordres de l’Otan, stigmatisation des couches sociales les plus pauvres (voir l’ignominie de l’affaire des sans dents..), les coupables de tous les maux à entendre l’exécutif droitier.

    Oui, libéral, le mot est bien celui qui désigne ce pseudo socialisme contre lequel aujourd’hui nous luttons avec les forces de progrès réunis.

    Oui, libéral est ce PS auquel nous tournons définitivement le dos.

    Oui, pour répondre à l’appel de Clémentine Autain, une gauche est à construire, une gauche alternative comprenant les forces de l’actuel FDG, mais également les hommes et femmes de gauche en dissidence avec leurs actuels mouvements et qui se sentent proches de nos idées, mais également provenant de la société civile, du monde associatif, bref tous les hommes et les femmes de bonne volonté qui s’engageront sur le chemin de l’émancipation populaire.

    La plus belle image nous l’avions hier, un FDG uni, des syndicats de lutte et de progrès présents, le monde civil, un peuple qui dit non au marasme, en ordre de marche, et est plus que jamais en route pour de nouveaux combats.

    Stéphane Leroy

    Animateur de Manca alternativa

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :