• Une amitié qui ne s’imposait pas…

    sarkojohnny

    Proche de Jacques Chirac, Johnny Hallyday a pris position pour Nicolas Sarkozy en 2007 qui l'avait marié en 1996 avec Laeticia. Aujourd’hui, le célèbre chanteura simplement décidé de rester en retrait de la politique.« Je n’ai pas l’intention de donner mon avis sur quoi que ce soit. Je crois qu’un artiste n’a pas à se prononcer, a-t-il expliqué dans une interview accordée au Républicain Lorrain avant de faire son mea culpa. Je l’ai d’ailleurs fait, à tort, je l’avoue. Mais je ne me mêlerai plus jamais ouvertement de politique. » Ultime déception pour Sarkozy, Johnny a rencontréen janvier dernier François Hollande au cours d’un dîner et a déclaré ensuite « J’ai trouvé que c’était un homme charmant. J’ai passé une très bonne soirée mais ce n’était pas du tout politique ». Et encore pire, le rocker a ajouté : « François Hollande est un homme charmant ». Il aurait même enfoncé le clou.En mars 2011, dans les colonnes du Parisien/Aujourd'hui-en-France, Johnny  Hallyday avait déclaré : "Si je vote, ce sera en tout cas pour quelqu'un qui  sera bien pour la France, mais pas par amitié". Le chanteur  trouvait même "aberrant de voter pour le Front national".

    Jusqu’à fin 2010, le chanteur n’avait eu aucun problème avec le fisc après avoir voulu s’exiler pour payer moins d’impôts. Il était même décidé à abandonner la nationalité française. Rappelons-nous qu’en janvier 2006, on apprenait qu’il avait déposé une demande de nationalité fin novembre 2005 auprès de l’ambassade de Belgique en France, afin de renouer avec ses racines paternelles, selon lui. L’aboutissement de la procédure aurait fait de lui un soutien belge de Sarkozy ayant renié sa nationalité française. Ces épisodes n’ont pas empêché Sarkozy d’en faire la vedette de la fête républicaine du  14 juillet 2009 pour un concert gratuit sur le Champ de mars qui aura coûté au contribuable 200.000 € pour le cachet du chanteur. C’était au temps au Sarkozy tentait de fredonner « Gabrielle » sur une chaîne de télévision.

    Nous sommes en 2012 et Johnny Halliday n’est plus en odeur de sainteté. Son souhait d’échapper au fisc français ne faisait pas mystère. Le Fisc a donc pu sortir son dossier et renifler dedans. Le dossier sent mauvais, une odeur de fraude fiscale et de société offshore au Libéria. Cet exotisme fiscal, qualifié de simpliste, ne pouvait échapper à l’administration fiscale. Il existe des montages plus complexe mais est-ce que Johnny Hallyday et ceux qui gèrent ses revenus avaient besoin de finasser. Johnny était membre de l’UMP, soutien et ami de Sarkozy, Président de la république.

    Est-ce le hasard des dates qui fait que Johnny se voit entre les deux tours de la Présidentielle réclamer 9 millions d’euros de redressement fiscal. Le montant et la méthode employée sont pénalement condamnables et notre star devrait en répondre en correctionnelle.

    Une perquisition par des fonctionnaires de la Direction nationale des enquêtes fiscales a eu lieu le 2 décembre 2010 chez le conseiller fiscal de Johnny Hallyday, puis dans ses bureaux, à Vaucresson. C'est le Canard enchaîné qui a révélé le contrôle fiscal dont le chanteur est l'objet. «Les impôts, qui disposent – selon plusieurs sources – d'un “dossier épais et bien étayé”, soupçonnent le rocker d'avoir joué les divas de l'évasion fiscale. Ou d'être le bénéficiaire de montages audacieux». François Baroin, porte-parole du gouvernement, avait alors refusé de commenter le cas Hallyday, invoquant le secret fiscal. De son côté, le parquet de Nanterre se disait dit "totalement étranger à cette procédure". C’est donc sur une initiative administrative que la procédure a été lancée en 2010 à l’époque où le ministre des finances était Christine Lagarde partie au FMI avec l’affaire Tapie derrière elle.

    Des questions se posent… Johnny, après avoir applaudi le bouclier fiscal, a-t-il abandonné Sarkozy parce que le Fisc s’intéressait à ses affaires? L’administration s’est-elle intéressée à ses affaires parce qu’il ne soutenait déjà plus Sarkozy? Si Johnny se retourne vers Hollande est-ce pour échapper au Fisc en cas d’élection du candidat socialiste ? Si le chanteur vient de se voir épinglé par le fisc, est-ce la vengeance du petit Président qui chante faux ? Qui le sait? Qui nous le dira? Dans les deux cas, le chanteur et son fan ne seraient pas très rock and roll. Il faut dire que, à part le fric, rien ne rapproche les deux amis ou alors peut-être la chanson « Le pénitencier ». Wait and see !

    signé: Pidone

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :