• Une nouvelle loi liberticide voulue pour Internet?

    La loi dite "Hadopi" (Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet) a stoppé le piratage sur les réseaux peer to peer, mais Sarkozy veut  étendre la lutte contre le piratage à la diffusion en continue (streaming) : c'est en substance le message que Nicolas Sarkozy a délivré, vendredi 18 novembre, à Avignon, lors d'un forum sur la culture à l'ère du numérique. Officiellement, il s’agit de s’attaquer aux sites de partages gratuits qui rediffusent des séries télévisées ou des films sans payer les droits d’auteurs. Que défend Sarkozy ? Il ne faut pas oublier qu’il a un fils producteur de musique et une femme auteur-interprète qui a fait ses débuts dans le cinéma avec Woody Hallen. Et puis il y a ses amis Hallyday, Christian Clavier, Jean Reno… Le showbiz commercial.  En restera-t-il là ? Avec Sarkozy une loi liberticide en cache toujours une autre plus perfide. Il s’attaquera ensuite au téléchargement sur des sites comme Youtube et Dailymotion, car il pense surtout à lui-même dont divers reportages ont été repris en ne le montrant pas sous son meilleur jour. Des vidéos censurées par les chaînes de télévision peuvent être diffusées gratuitement en utilisant des comptes ouverts chez Youtube, Dailymotion et d’autres serveurs. Une fois encore l’acteur favori du « streaming politique » donne ses bonnes raisons pour une mauvaise cause, la sienne et celle de ses amis. Adepte de la dialectique de celui qui veut toujours avoir raison, il s’attaque encore à un domaine où, pour lui, il y a trop de liberté.

    Dès le début il a été souligné que la loi Hadopi était un cheval de Troie, un instrument à terme impitoyable pour mettre au pas le peuple au profit des élites, et tout particulièrement des élites financières bien évidemment, et au-delà des élites culturelles, économiques, artistiques, politiciennes… etc. Il n’est donc pas surprenant d’entendre le Grand Ordonnateur auto-proclamé du Nouvel Ordre Mondial, Nicolas Sarkozy, s’en prendre au streaming, qui permet de visionner à la demande sur internet des films très souvent largement amortis et ce gratuitement. Chez lui, rien n’est gratuit et surtout pas ses intentions qui se paieront toujours par des pertes de liberté.

    En 2009 Jean-Luc Mélenchon a voté contre la loi Hadopi contre la loi Création et Internet lors de la nouvelle délibération demandée au Sénat par le gouvernement le 13 mai 2009. Pour lui le gouvernement s'obstine à vouloir imposer une surveillance individuelle généralisée au prétexte de la répression du téléchargement illégal sur internet. La méthode mise en place est injuste, inefficace et attentatoire aux libertés fondamentales. Il a condamné la création d'une nouvelle autorité indépendante chargée de cette répression qui se fait à l'insu de l'autorité judiciaire et au détriment des droits de la défense. Il refuse un dispositif de répression injuste qui conduira à sanctionner à l'aveuglette sans savoir réellement qui est l'auteur de l'infraction. Il a dénonçé la concession léonine faites aux fournisseurs d'accès qui oblige une personne à continuer à payer son abonnement internet alors même qu'elle ne bénéficierait plus du service payé.

    La défense des artistes et des créateurs, à laquelle il est attaché quand elle n'est pas confondue avec l'intérêt des grands groupes financiers qui en contrôlent une part croissante, n'est qu'un prétexte de Sarkozy pour imposer une nouvelle loi répressive au détriment de l'intérêt général.

    Sans le streaming et le téléchargement gratuits, vous ne regarderez plus ceci...

    <script src="//sll.kewego.com/embed/assets/kplayer-standalone.js"></script><script defer="defer">kitd.html5loader("flash_kplayer_iLyROoafYwja");</script>
    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :