• Woody's sermonne Hollande

    En janvier 2012, l’agence de notation Standard & Poors’s baissait la note de la France. Déjà ! Aujourd’hui, c’est au tour de la Woody’s de déclasser notre pays. Nous avons perdu notre triple A. Horreur et damnation. L’opposition de droite, malgré le mélodrame qui secoue l’Ump, crie au scandale. C’est la faute au nouveau gouvernement. Il est vrai qu’on a la mémoire courte de côté-ci. La Woody’s, tout en reconnaissant que Hollande a fait des efforts avec son pacte de compétitivité, l’invite néanmoins à conduire une ligne encore plus stricte. En clair, l’agence exige encore plus de rigueur, moins de dépenses publiques, plus de flexibilité. Les « experts » de la pensée économique unique en profitent pour accentuer leur credo. La Woody’s a raison. Le gouvernement doit aller plus loin dans les réformes de structures. Sinon, la France va dans le mur. Ces « experts » sont tellement sûrs de leur science qu’ils préconisent des mesures qui font faillite dans des pays comme l’Espagne, le Portugal et la Grèce. Il suffit de voir l’état de ces pays et le sort réservé à la grande majorité de leurs populations. On a envie de dire à ces gens-là de se taire et de laisser entendre des voix différentes pour nous expliquer la crise et avancer de nouvelles propositions pour en sortir.

    Donc, la Woody’s  exige plus d’efforts. Au nom de qui et de quoi se permet-elle d’exiger ? Se croit-elle sortie de la cuisse de Jupiter ?

    Reste à savoir si Hollande et son gouvernement ne vont pas encore céder aux pressions de la Troïka et des marchés financiers.

    Angelo Leonetti

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :