• Le 1er Mai, FN rime avec Femen !

    Décidément, à chaque premier Mai, FN rime avec Femen. Trois jeunes femmes du mouvement féministe ont perturbé le discours de Marine Le Pen qui a pris la relève de son père devant la statue de Jeanne d’Arc chaque 1er mai. Notons au passage que le FN fait sa fête en marge de la journée des travailleurs et préfère entretenir la flamme de Jeanne d’Arc, elle qui est morte sur le bûcher. Il ne reste plus que son âme à brûler dans l’enfer fasciste.

    Que doit-on retenir de l’incident ?

    femen_FN2Que les jeunes femmes se sont exhibées avec les seins nus ? Il paraît qu’elles seront poursuivies pour outrage à la pudeur. Elles ont fait, par provocation, des saluts nazis et des Heil Le Pen ! Le FN va déposer plainte. On se demande pourquoi ce parti ne l’a pas fait contre ses sympathisants habitués du salut nazi et des croix gammées. Peut-être, ses dirigeants considèrent-ils que les Femens ont commis un véritable blasphème. Est-il interdit de retourner un geste et une idéologie contre ceux qui s’y réfèrent ? Seule la quenelle est-elle permise mais pas de la part de n’importe qui ? Faut-il avoir soin brevet de fasciste confirmé ?

    Ce que les images ont montré, c’est l’intervention de militants du FN. Des gros bras ont pénétré de force dans la chambre d’hôtel louée par les trois Femens. Ils ont usé de violences. De quel droit ? Le code pénal prévoit qu’il s’agit de délits : violation de domicile (une chambre d’hôtel est un domicile) et la gravité des violences est proportionnée à leurs natures et aux blessures occasionnées. A noter que le soit disant légaliste Florian Philippot a trouvé ces agissements normaux devant une caméra. Chassé le naturel, il revient au galop.

    goldmichUne fois encore, des énergumènes du FN ont démontré la violence dont ils sont capables. Ils usent de méthodes brutales et hors la loi. Le même jour, lors du défilé du Front national, trois journalistes du «Petit Journal» de Canal Plus ont été agressés par des militants du FN puis évacués. La chaîne diffusera les images de l’agression le 3 mai prochain. L'eurodéputé Bruno Gollnisch s'en est également pris à l'équipe de Canal Plus, à coups de parapluie.  BFM a diffusé les images. L'eurodéputé s'est ensuite félicité d'avoir fait fuir « les provocateurs de Canal+ » qui « pratiquent le micro-perche espion ». Quel exemple !

    On sait que Jean-Marie Le Pen éprouvait un certain plaisir à jouer les gros bras. C’est finalement dans les mœurs des militants du FN mais aussi des élus. On peut parler de culture de la violence dans les milieux d’extrême-droite.

    D’autres journalistes ont été agressés violemment de la même façon. La journaliste et présentatrice Anne-Sophie Lapix a indiqué sur Twitter que des journalistes de l'émission "C à vous" sur France 5 ont aussi été agressés par des militants du Front national.

    femen_FN3Concernant les Femens, on se demande comment les agresseurs ont pénétré dans la chambre mitoyenne des jeunes femmes puis dans la leur. Quelle a été l’attitude du responsable et des personnels de l’hôtel ? Selon France 2, il y aurait eu confusion quand un employé de l'hôtel aurait pris le service d'ordre pour des policiers en civil et les aurait donc accompagnés à la chambre des Femens. Les gros bras du FN se sont-ils présentés comme policiers ? Cela aggraverait leur cas. Pourquoi la police, toujours présente lors des manifestations, a-t-elle tardé à intervenir ? Pour quelle raison,  un accompagnateur, ainsi que trois chargés de la sécurité du FN ont-ils été entendus dans le cadre d'une audition libre et n'ont pas été placés en garde à vue. A-t-on recueilli les plaintes des Femens ?

    femen_FN5Les Femens auraient l'intention de porter plainte pour violation de domicile, violences et arrestations arbitraires contre les hommes du service d'ordre du FN qui les ont évacuées du balcon de l'hôtel, maltraitées et séquestrées. Le Front National a annoncé dans un communiqué vouloir porter plainte pour "violences volontaires et tentative" concernant les événements devant la statue de Jeanne d'Arc et "atteinte à la liberté de manifester pour ce qui concerne d’autres incidents survenus place de l'opéra", où deux Femens auraient tenté de barrer le chemin à Marine Le Pen lorsqu’elle déposait une gerbe de fleurs au pied de Jeanne d’Arc. Là encore, ils se sont mis à quatre ou cinq pour mettre une seule Femen au sol. Décidément les gros bras du FN sont en manque d’exploit pour se jeter sur une frêle jeune femme comme des affamés sur une poulette rôtie. Je ne parle pas de Jeanne d’Arc mais d’une gallinacée cuite à la broche.

    On peut ne pas être d’accord avec les actions spectaculaires menées par les femens et déplorer souvent le peu d’objectivité de la presse télévisée. Toutefois cela ne justifie pas les méthodes fascistes dont l’extrême-droite est coutumières même si Marine Le Pen essaie de retenir ses troupes pour parfaire son travail de dédiabolisation. Quant à l’apparition de son père à la tribune, si c’est une comédie au moment où le vieux est accusé de posséder un compte en Suisse et des lingots d’or, elle était affligeante. Devant la statue de Jeanne d’Arc, Jean-Marie le Pen a crié «  Au secours, Jeanne ! ». De quel secours a-t-il besoin si ce n’est de celui de ses avocats.

    Fucone

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :