• Le 8 mai 1945

    Le 8 mai 1945, voici l’annonce faite dans la presse ajaccienne (Le journal de la Corse)  de l’armistice signé qui met fin à la guerre et au nazisme en France.

    -------------------------------------------

    HITLER EST MORT OFFICIELLEMENT

    Le grand amiral Doenitz lui succède

    Von Runsted est fait prisonnier

    LA GUERRE EST FINIE !

    Cela a été annoncé officiellement hier soir, lundi 7 mai à 17 heures. Aussitôt la sirène d’alarme ainsi que des salves ont retenti.

    La ville s’est instantanément pavoisée. Une foule énorme circule et chante dans les rues.

    Aujourd’hui, à dix heures, Te Deum à la cathédrale et journée de repos général.

    LA FIN DU GRAND DRAME 

    ---------------------------------------------------------------------------

    capituler_1304920351

    Le 2 mai, Le journal « Le Patriote » avait déjà annoncé «  Hitler mort, Goering suicidé, Ribbentrop en fuite, Himler et Goëbbels restent seuls. 

    En fait, le premier armistice fut signé le 7 mai, mais il est vrai que les hostilités prirent fin, en France, le 8 mai (ce fut le Général de Gaulle qui annonça la fin des combats ce jour-là à 15 heures.). Donc il y eu deux armistices.

    L’armistice du 7 mai prévoyait la fin des hostilités sur les deux fronts pour le 8 mai à 23h01 (a noter que quelques mois après, Jodl fut condamné à mort par le tribunal de Nuremberg, et fut pendu le 16 octobre 1946.).

    Staline, quant à lui, considérait que l’armistice du 7 mai n’était valable que pour la zone occupée par les anglo-saxons. Il décida donc d’en faire signer une seconde à Berlin, au cœur de la zone d’occupation soviétique. Un second armistice fut alors signé le 9 mai à 0h28, dans le quartier général des forces soviétiques. Le général allemand Keitel signa donc l’acte de reddition. Étaient aussi présents le maréchal Joukov, le maréchal Tedder (envoyé par le général Eisenhower.), le général Saatz et le général de Latre de Tassigny.

    A noter que la date retenue par la Russie pour commémorer cet évènement n’est ni le 7, ni le 8, mais le 9 mai.

    5817266-8673077

    Le Lundi 7 mai 1945, à Reims,  l’Allemagne capitulait et signait l’armistice. L’armistice est célébré le 8 mai chaque année. En Corse, cette guerre aura fait, comme la Première, de nombreuses veuves et orphelins de pères morts au combat ou dans la résistance. Elle a eu ses héros insulaires comme, pour ne citer que les plus connus, Fred Scamaroni, Jean Nicoli, Daniele Casanova, le Commandant Colonna d’Istria, Jules Mondoloni, le cheminot Frediani, Crocce, Marchi, Bighelli, Giacomoni, Benielli, Guidicelli, Cantoni, Bost et tant d’autres. La Corse a été le premier département libéré. La Libération de la Corse (nom de code Opération Vésuve) pendant la Seconde Guerre mondiale se déroule du 8 septembre au 4 octobre 1943 par les résistants, une partie de l'Armée française de la Libération (dont les tirailleurs marocains) et une partie des Forces armées italiennes d'occupation. 

    Sur le continent, les Allemands se regroupèrent dans une zone qu'ils jugaient stratégiques sur la façade Atlantique : Saint-Nazaire. Ils enferment 125.000 civils sur un territoire de 1500m2. Ce sera la Poche de Saint-Nazaire. Les allemands interdiront l'utilisation de l'estuaire de la Loire et des ports de Nantes par les alliés. Ceux-ci, préférant avancer vers l'Est pour libérer les territoires les uns après les autres, laisseront cette poche sous le joug allemand une année supplémentaire. La vie y sera très dure, car les Nazairiens devront supporter un occupant bafoué et aculé à la résistance.Il faudra attendre dans la région le 11 mai 1945 pour que la libération totale de la France

    Cependant, n'oublions pas que des milliers de soldats se battirent encore pendant des mois contre les Japonais dans le Pacifique, après la signature de l’acte de reddition du 7 mai. Dans un article du journal « Terre corse » en date du 6 mai 1945, il est relaté que, violant les lois de la guerre, les soldats japonais exterminaient les prisonniers français capturés. En ce qui concerne la lutte contre le Japon, il faudra attendre que les États-unis aient lancé leurs deux bombes atomiques à Hiroshima et Nagasaki (les 6 et 9 août 1945.) pour que l’on commence à parler de reddition… au final, les Japonais capitulèrent seulement le 2 septembre 1945, soit près de 4 mois après l’Allemagne nazie.

    Précisons aussi que la France est le seul pays où le 8 mai est férié et chômé (depuis 1981.). En effet, si ce jour est férié aux États-unis, en Russie et en Angleterre, il n’est pas chômé…

    Pidone

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :